90% des terroristes qui attaquent le pays sont des Burkinabè, selon Evrard SOMDA qui appelle, entre autres, à la mise à contribution des forces ancestrales

publicite

Dans la soirée du samedi 24 septembre 2022, le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, le Lieutenant-Colonel Evrard SOMDA, a animé une conférence au profit de la population de son quartier d’enfance ‘Patte d’Oie’ de la ville de Ouagadougou, dans le cadre des activités citoyennes de l’Association « Citoyens debout » de la localité dont le coordonnateur est monsieur KABORE Joanny.

La suite après cette publicité

L’objectif était de sensibiliser la jeunesse sur la situation sécuritaire du moment afin qu’elle appréhende le phénomène terroriste dans ses aspects généraux ainsi que son rôle en tant qu’acteur clé de la lutte. La rencontre dont le thème est « Lutte contre l’insécurité et l’extrémisme violent, rôle de la jeunesse », a connu la présence des autorités coutumières et religieuses ainsi que les fils et filles de la localité.

Durant quatre (04) heures d’horloge, le conférencier a tenu en haleine son auditoire sur les origines du terrorisme au Burkina, les mesures de ripostes de l’armée et le rôle de la population et de la jeunesse.

Il a souligné que 90% des terroristes qui attaquent le pays sont des Burkinabè parmi lesquels on dénombre des femmes qui combattent et fournissent des renseignements à leurs maris. Les facteurs ayant favorisé ces dérives sont entre autres ‘l’injustice, la pauvreté, les frustrations, l’ignorance, la mal-gouvernance et la ségrégation territoriale.

L’enjeu majeur du conflit demeure bien la population à qui les forces du mal imposent leur diktat sous toutes les formes. Pour faire face à ce phénomène, le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale a respectivement invité les leaders coutumiers et religieux à s’impliquer fortement et visiblement dans la lutte contre le terrorisme à travers la sensibilisation de la population, la mise à contribution des forces ancestrales.

Evrard SOMDA

Aux opérateurs économiques, il les a invités à mettre au profit des populations leurs biens pour instaurer la sécurité, gage de tout développement d’une nation. Aux populations, il les a exhortées à ramener les jeunes à des activités saines et à les sensibiliser au respect de la diversité car la jeunesse est une force qu’il faut recadrer et canaliser selon les intérêts de la nation.

Aux jeunes, le Lieutenant-Colonel attend d’eux des œuvres concrètes d’organisations endogènes dans les quartiers, la dynamisation d’une politique de paix et de sécurité dans la collaboration et le respect des Forces de Défense et de Sécurité. Enfin, il les a invités à se départir des diffusions et des partages des messages, images et vidéos terroristes qui mettent à rudes épreuves la tranquillité des populations.

En conclusion, le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale a affirmé que la résolution des problématiques liées à la question foncière, à l’orpaillage et à l’utilisation de l’internet permettra au Burkina Faso de retrouver sa quiétude d’autrefois.

Source : Gendarmerie Nationale 

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page