Dialogue Gouvernement-Syndicats : « Nous avons demandé à avoir une situation sur le rapport du drame de Inata »

publicite

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, s’est entretenu ce lundi 26 septembre 2022 dans la matinée, avec une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS). A la fin de l’audience, le porte-parole du mouvement syndical, El hadj Inoussa Nana, a déclaré qu’ils sont venus faire part au chef du gouvernement, de leurs préoccupations. Ces préoccupations portent entre autres sur l’insécurité, la vie chère et les atteintes aux libertés des citoyens.

La suite après cette publicité

Le Gouvernement de la Transition est déterminé à maintenir le dialogue avec les partenaires sociaux. Ainsi, après une première rencontre qui s’est tenue au mois d’Avril dernier dans la « Salle du dialogue social » (située dans l’immeuble qui abrite le Ministère en charge du Travail), le Premier ministre, Albert Ouédraogo, et une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS), se sont retrouvés ce lundi matin à la Primature.

Il s’agissait pour les représentants de ce regroupement de syndicats, de porter à la connaissance du chef du Gouvernement, certaines préoccupations. De l’avis de El hadj Inoussa Nana, secrétaire général de Force ouvrière, par ailleurs porte-parole de l’UAS, leur première préoccupation est relative à l’insécurité qui sévit dans notre pays.

« Nous avons demandé à avoir une situation sur le rapport du drame de Inata. Même s’il y a des choses qui ont été dites là-dessus, nous avons souhaité qu’on puisse publier ce rapport-là », a-t-il expliqué. Le responsable syndical a également souligné qu’ils se sont inquiétés de la disparition de camions citernes dans plusieurs régions.

Sur la question des atteintes aux libertés, le porte-parole de l’UAS a révélé que des conférences de presse organisées par des citoyens, ont été perturbées par d’autres citoyens. Il a aussi dit avoir attiré l’attention du Premier ministre, sur les agressions faites par des « corps habillés » sur des citoyens.

Sur toutes ces préoccupations exposées par les syndicats, le Premier ministre s’est montré disponible à les examiner. Il est même prêt à avoir d’autres séances de travail avec les partenaires sociaux, élargis à plusieurs membres du Gouvernement.

Source : DCRP/Primature

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page