Burkina : Un mouvement demande « la libération des soldats en prison pour des raisons politiques »

Le mouvement des jeunes engagés pour la paix au Burkina Faso s’est prononcé sur la situation nationale ce jeudi 13 octobre 2022, à Ouagadougou. Ce groupe de jeunes a appelé la jeunesse à soutenir le MPSR 2 tout en demandant la libération des soldats en prison « pour des raisons politiques ». 

La suite après cette publicité

Le mouvement des jeunes engagés pour la paix au Burkina Faso a d’entrée affirmé son soutien aux nouvelles autorités venues au pouvoir à travers le coup d’État 30 septembre 2022. « Nous, jeunes (…), apportons notre soutien aux nouvelles autorités. Nous appelons à une mobilisation sans pareille et sans calcul des populations et surtout des jeunes pour la bonne conduite de notre marche commune vers la libération », a déclaré Abdoul Razack Niampa, coordonnateur du mouvement.

Par ailleurs le mouvement a soumis des doléances au Capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes. « Travailler pour le retour progressif des personnes déplacées internes. Nous demandons La libération des soldats en prison pour des raisons politiques car leur place est sur le terrain où ils seront très efficaces et déterminés à apporter leurs expériences dans cette guerre que nous vivons au Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Abdoul Razack Niampa coordonnateur du mouvement

Au-delà de toutes ces doléances, le groupe a également souhaité à la nouvelle équipe de la transition de travailler à « apporter un service social de base aux personnes déplacées internes au Burkina Faso ». Le mouvement des jeunes engagés pour la paix au Burkina Faso est un mouvement spontanément créé en mars 2022 et qui regroupe plusieurs associations selon le coordonnateur du mouvement.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page