Édito | IB tient sa chose, que les vraies choses commencent !

On prend presque les mêmes, on recommence ! Et l’expérience aidant, ça va plus vite ! Alors que les assises nationales qui ont adopté une nouvelle Charte de la Transition et désigner un nouveau président de la Transition devaient durer 48h, elles n’auront pris qu’une journée… « Tout est urgent, il faut aller vite », avait dit le Capitaine Ibrahim Traoré au lendemain de sa prise de pouvoir.


Message reçu apparemment 5/5 par les forces vives de la Nation qui ont bouclé l’affaire vite fait et bien fait en moins de 24h chrono. Et sans grande surprise, c’est le tombeur du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui assurait jusque-là l’expédition des affaires courantes au sommet de l’Etat, qui a été désigné à l’unanimité pour présider aux destinées du Burkina durant les 21 prochains mois.

La suite après cette publicité

Et tout comme son prédécesseur, le « Capitaine IB » a choisi de donner un soupçon de légalité à son pouvoir acquis par les armes et la rue à travers une investiture par le Conseil constitutionnel. Le délai de la Transition, comme on l’aura remarqué, a le mérite de s’aligner sur le calendrier qu’avaient convenu le Burkina et la CEDEAO pour un retour à l’ordre constitutionnel normal et évite ainsi au pays de retomber dans la spirale sans fin des négociations avec l’institution sous régionale.

Le mandat des 71 députés de l’ALT est-il réellement gratuit ?

Du côté des organes de la Transition, pas grand changement également, à part la disparition du Conseil d’orientation et de suivi de la Transition (COST) dont l’utilité ne sautait pas aux yeux de tous les Burkinabè. S’il y a bien un volet qui était scruté par l’opinion parce qu’ayant toujours fait débat, c’est bien la rémunération des différents membres des organes de la Transition.

Si la Charte ne dit rien à propos du salaire des ministres, on nage davantage dans le flou, en ce qui concerne les émoluments des députés. Alors que l’article 13 du document dispose que le mandat des 71 membres de l’Assemblée législative de transition (ALT) est gratuit avec cependant des indemnités de session à verser aux « honorables » ; toute chose qui aurait fait du bien au budget de l’Etat ; l’article 18, lui, sème le doute car il y est écrit que l’ALT est en session permanente dès sa mise en place.

Certains n’ont pas manqué de sortir les calculatrices pour avancer des chiffres sur le montant que va empocher réellement chaque député le mois. Mais il faudra sans doute attendre une explication de texte lorsque l’institution sera mise en place pour savoir si le mandat de ses membres est vraiment gratuit ou si on a donné d’une main pour récupérer de l’autre.

Recadrer certains soutiens devenus un peu gênants

Pendant que les forces vives, réunies dans la salle de conférences de Ouaga 2000, discutaient point par point de l’avant-projet de charte qui leur était soumis, à l’extérieur, une foule agitait frénétiquement des drapeaux russes et entendait leur dicter sa volonté.

Celle d’imposer à la tête de l’Etat, si jamais le conclave en décidait autrement, le Capitaine Ibrahim Traoré qu’elle considère comme plus favorable à Moscou. Ce qui a donné parfois lieu à un joyeux désordre dont un homme politique bien connu de la place a failli faire les frais même si l’intéressé nie la survenue d’un incident

Tout ça, ce n’était pas joli à voir et on semble être dans la continuité des temps forts du coup d’Etat où c’était la rue qui avait fait plier le jeu en faveur du jeune Capitaine. Mais maintenant qu’il a obtenu sa chose, IB devrait faire valoir son droit d’ingratitude pour vite recadrer certains de ses soutiens devenus un peu gênants, au risque que la rue ne lui dicte désormais tout, jusqu’au nom du concepteur de… ses cagoules. D’ailleurs, comme dira l’autre, le front en a vraiment besoin, ces soutiens ad libitum, ad vitam aeternam…

La Rédaction

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page