Programme LAWA : Des bourses aux femmes africaines pour étudier les droits de l’homme aux Etats-Unis

En vue d’améliorer l’égalité de genre sur le continent africain, le programme Leadership and Advocacy for Women in Africa (LAWA) forme les femmes issues des milieux de la justice. Le programme LAWA propose cette année des bourses devant permettre à des femmes juristes d’accroître leurs compétences dans le domaine du droit des femmes.

La suite après cette publicité

Le programme de bourses Leadership and Advocacy for Women in Africa (LAWA) a lancé un appel à candidatures pour le recrutement de femmes en Afrique dans le cadre de son programme de bourses d’études dans le domaine des droits de l’homme au Georgetown University Law Center à Washington, DC. Le programme permet, pour l’année académique 2023/2024, de suivre une maîtrise en droit (LL.M.) dans l’université américaine, avec un accent sur les droits humains internationaux des femmes.

En ce qui concerne les conditions d’éligibilité, il est demandé aux différentes candidates au moins une licence en droit ou un bachelor, avoir une expérience professionnelle en tant qu’avocate et avoir une bonne connaissance de l’anglais. Seules celles résidant sur le continent peuvent postuler.

Le programme de bourses LAWA dure environ 14 mois à partir du mois de juillet 2023. Après l’obtention de leur diplôme, les boursières ont ensuite la possibilité de s’engager dans des missions de travail stimulantes pendant trois mois dans diverses organisations d’intérêt public pour en savoir plus sur les différentes stratégies de plaidoyer pour faire progresser les droits humains des femmes.

En plus de la formation universitaire, les boursières participent également à des séminaires bihebdomadaires et à une formation de développement professionnel. La bourse LAWA couvre les frais de scolarité à la Georgetown University Law Center, ainsi qu’une formation de développement professionnel. Par contre les dépenses supplémentaires telles que les frais de visa, la nutrition et le logement sont à la charge des boursiers.

Ce programme vise à donner aux participantes les compétences pour la défense des droits des femmes et l’égalité de genre en Afrique. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 20 janvier 2023.

Pour plus d’information cliquez ici

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Agence Ecofin

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page