Burkina : « Le MPSR doit faire connaître sa composition et ses organes » (Front patriotique)

publicite

Le Front patriotique s’est prononcé sur la situation nationale ce jeudi 3 novembre 2022, à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou.  

La suite après cette publicité

Si le Front patriotique s’est félicité de la tenue des Assises nationales des forces vives le 14 octobre 2022 pour ce qu’elles ont été « plus inclusives », il dit cependant noter des menaces graves sur la conduite de la transition politique.

Germain Bitiou Nama
Germain Bitiou Nama, coordonnateur du Front patriotique.

« Il s’agit de l’absence totale de transparence sur la composition du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) ainsi que sur sa nature dans le dispositif institutionnel du Burkina Faso », a indiqué Germain Bitiou Nama, coordonnateur du Front patriotique. Le MPSR doit faire connaître sa composition et ses organes, ce, « pour une gestion politique démocratique, dans la transparence et l’éthique politique », a-t-il avancé.

Le Front patriotique, qui a en outre salué l’initiative de recrutement en grand nombre de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a invité le gouvernement de la transition à sortir « des effets d’annonces pour articuler une vision politique populaire et non militariste de la mobilisation patriotique du peuple pour combattre le terrorisme ».

Il dit de même s’inscrire « pour l’indépendance et la souveraineté affirmées du Burkina Faso dans les relations internationales, l’engagement actif pour l’unité entre les peuples africains et en particulier avec les peuples du Mali et du Niger pour faire face au terrorisme et à la balkanisation de nos États ».

En somme, pour le coordonnateur du Front patriotique, les instruments et les politiques de la coopération internationale burkinabè doivent être connus, transparents et respectant la souveraineté du Burkina Faso. Pour rappel, le Front patriotique est mobilisé depuis le 4 août 2022 pour une transition politique légitime et souveraine.

Tambi Serge Pacôme ZONGO et Djemal Saddam El Abdallah SIBA (Stagiaire)

Burkina 24 

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page