Burkina Faso : Le Musée national célèbre son jubilé de diamant

publicite

Créé le 13 novembre 1962, ce dimanche 13 novembre 2022 marque les 60 ans d’existence du Musée national du Burkina Faso. L’administration de l’institution en charge du patrimoine culturel a entamé des activités entrant dans le cadre de la célébration de ces 60 ans de vie. 

La suite après cette publicité

60 ans d’existence du Musée national, c’est le lieu pour les autorités en charge de la culture et du musée de marquer un arrêt pour questionner le parcours de l’institution ainsi que de reconnaitre le mérite des pionniers qui ont travaillé pour la création et l’animation du musée national.

Lors du lancement des activités commémoratives, les pionniers de l’institution ont reçu des attestations de reconnaissance. Un aperçu historique de la création du musée, et une visite guidée d’une exposition sur le thème « Musée et cohésion », des témoignages ont meublé cette cérémonie.

Jean Emmanuel Ouédraogo, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme

Pour Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la Communication, des Arts et du Tourisme, l’organisation d’un tel évènement dans un contexte difficile, traduit l’engagement et la volonté du gouvernement de s’inscrire dans la préservation et de la valorisation des identités culturelles  du Burkina Faso.

A l’entendre, il est temps  de faire une halte  afin d’apprécier le chemin parcouru dans la protection  et la promotion  du patrimoine  culturel du Burkina Faso.  « Il est important pour nous d’être plus créatif  afin de préserver  ce précieux héritage dont nous sommes les bénéficiaires et dont la transmission aux générations futures reste un défi à relever », a-t-il invité.

Rasmata Sawadogo-Maïga, Directrice générale du Musée national

La directrice générale du Musée, Rasmata Sawadogo/Maïga, a exhorté les autorités à faire du Musée national une institution culturelle de référence plus attractive et capable d’offrir des services de qualité. « Ces 60 ans marquent un tournant décisif imposant au musée d’avoir un autre regard, voire un changement de paradigme », a-t-elle exprimé. 

En 60 ans d’existence, des insuffisances persistent. Le plan stratégique de développement du Musée national a  relevé l’insuffisance d’infrastructures et le manque de ressources financières comme faiblesses majeures qui entravent un fonctionnement optimal du Musée national.

Alors, la directrice générale recommande l’amélioration de la gouvernance du musée, le renforcement et la préservation des témoins matériels et immatériels de la communauté ethnoculturelle du Burkina Faso et le renforcement de la visibilité et de l’attractivité de l’institution.

Des colloques scientifiques, des conférences publiques, des expositions itinérantes dans les différents musées du Burkina Faso, sont entre autres les activités en vue, selon Rasmata Sawadogo/Maïga.

Akim KY

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page