Ministère en charge de la communication : Le nouveau directeur de cabinet et le secrétaire général installés

publicite

Atéridar Galip Somé et Bétamou Fidèle Aymar Tamini, respectivement nommés, directeur de cabinet et secrétaire général du Ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, lors du conseil des ministres du mercredi 16 novembre 2022, ont pris fonction ce vendredi 18 novembre 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a procédé à l’installation du nouveau directeur de cabinet et du Secrétaire général de son département. Atéridar Galip Somé est désormais le directeur de cabinet du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme. Il a reçu son certificat de prise de fonction ce vendredi 18 novembre 2022.

 « Il est clair que nous avons des valeurs culturelles très importantes qui ont longtemps servi de socle à la paix. Il s’agira de puiser dans ce ressort pour voir dans quelle mesure nous allons travailler à la consolidation et à l’harmonisation des éléments pour véritablement concourir et apporter notre concours à la recherche de la paix », a-t-il exprimé.

Atéridar Galip Somé

Egalement, le nouveau Secrétaire général du ministère en charge de la communication est  Bétamou Fidèle Aymar Tamini. « Je vous rassure de mon entière disponibilité à vous accorder le soutien technique nécessaire dont notre département a besoin pour jouer pleinement son rôle dans la mise en œuvre de la feuille de route de la charte de transition », a-t-il indiqué.

Lire également 👉Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 16 novembre 2022

Au cours de cette séance d’installation le ministre de la communication des arts et du tourisme a instruit le nouveau directeur de cabinet et le secrétaire général entrant sur les priorités actuelles.

 « Nous avons tous un défi commun, de hisser haut la culture, de hisser la communication en première ligne dans la guerre sans merci pour la survie de notre pays qui est engagée. La culture et la communication sont des armes de destruction massive qui sont encore plus efficace que la kalach, dans le combat qui est engagé aujourd’hui », souligne-t-il.

Wendaabo Cathérine KOURAOGO et Abdallah Siba (Stagiaires)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page