Poliomyélite au Burkina Faso : Une campagne de vaccination sur toute l’étendue du territoire national lancée

Une campagne de vaccination contre la poliomyélite a débuté ce vendredi 25 novembre 2022 et couvrira tout le Burkina Faso. À cet effet, le ministère en charge de la santé et ses partenaires ont organisé une session d’information et de formation à l’endroit des professionnels des médias.  

La suite après cette publicité

L’infection par le poliovirus est extrêmement contagieuse. Une maladie qui se transmet par de l’eau, des aliments contaminés et même des personnes infectées.

Cette infection n’épargne personne. L’idée que les gens se faisaient en disant que la polio ne s’attaque qu’aux enfants est fausse. Même les personnes plus âgées peuvent être contaminées. Mais les enfants de 0 à 5 ans restent la cible la plus vulnérable.

Selon les techniciens, un enfant ou une personne contaminé est une source de contamination de 200 autres personnes. À noter qu’il n’y a pas de traitement curatif contre la polio. La prévention c’est-à-dire la vaccination reste le moyen efficace pour prévenir ce mal.

Et au Burkina Faso de 2019 à ce jour, 73 cas de poliovirus dont 72 cas de paralysie flasque aigue et un cas environnemental ont été identifiés et confirmés dans 12 des 13 régions du Burkina répartis comme suit en 2019, un cas de paralysie flasque aigue, en 2020, 69 cas et 3 cas en 2021.

D’où l’importance et la raison de la présente campagne de vaccination qui se tient du 25 au 29 novembre 2022 sur toute l’étendue du territoire national. La campagne va jusqu’au 30 novembre 2022 dans les zones à haut défi sécuritaire. Le ministère compte à l’issue de cette campagne toucher environ 4 017 780 enfants de 0 à 5 ans à travers toutes les 13 régions du pays.

Vouanda Somé, conseiller de santé

Vouanda Somé, conseiller de santé au service de la communication de la direction de la prévention par la vaccination au ministère de la santé a fait savoir que le Burkina Faso a été certifié Indemne du poliovirus sauvage depuis 2015 mais les récents cas enregistrés sont venus des pays limitrophes.

«En 2021, nous avons identifié un cas environnemental ici à Ouagadougou dans le district sanitaire de Nongr Masson. Comme ce cas a été identifié, ça veut dire que ce type de virus-là circule dans notre pays et pour protéger nos enfants et augmenter leur immunité contre ce type de virus, c’est pourquoi nous avons organisé une campagne de vaccination sur toute l’étendue du territoire national», a-t-il informé.

Il a précisé que c’est un vaccin oral qui est administré aux enfants de 0 à 59 mois et la campagne couvrira tout le pays. «Tout enfant quel que soit son statut vaccinal peut recevoir ce vaccin. Les gens doivent savoir que plus l’enfant reçoit plusieurs doses, cela augmente son immunité contre la maladie. Ce n’est pas pour les enfants qui n’ont pas reçu encore de vaccin. Non ! C’est pour tous les enfants quel que soit leur statut vaccinal », a-t-il dit.

Il a terminé son propos en notifiant que les principaux signes de la polio restent des paralysies qui concernent les membres inférieurs et les muscles respiratoires, ce qui peut entrainer la mort.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page