«De la mendicité aux opportunités ou aux enfers », le 3e livre de Paul Sondo, ancien DG de la Police Nationale

«De la mendicité aux opportunités ou aux enfers» est le titre du nouvel essai littéraire de l’ancien contrôleur général et Directeur Général de la Police Nationale, Paul Sondo qui a été présenté ce samedi 26 novembre 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

La mendicité est un phénomène qui prend de l’ampleur au pays des Hommes intègres. Une situation qui inquiète au regard du contexte sécuritaire du pays. Cet ouvrage paraît comme une interpellation préventive face à ce phénomène, à l’entendre l’auteur.

À travers son œuvre, l’ancien directeur général de la police nationale a mené une réflexion personnelle sur ce phénomène qui se propage. L’ écrit de Paul Sondo se subdivise en deux grandes parties. La première partie rode autour de la charité ou le socle communautaire et la seconde est intitulée : Et si on se parlait.

La première partie en elle-même se compose de 14 sous points et chacun de ses sous-points évoque les aspects de la mendicité et les conséquences de ce phénomène quant à la situation sécuritaire du pays.

Dans la deuxième partie de son livre, l’auteur encourage le dialogue dans les communautés avec l’instauration d’un dialogue dans les villages à travers des assemblées générales, pour que les gens dans les villages parlent de ce phénomène afin de proposer des solutions afin de prévenir ce phénomène.

Paul Sondo, auteur

Ainsi Paul Sondo a appelé à ce que ce phénomène soit encadré pour qu’un jour, on ne soit pas face aux faits de dérapage engendrés par la mendicité. «Vous savez aujourd’hui, il y a la mendicité harcelante et la mendicité négative c’est celle qui consiste véritablement à être accompagnée de certaines violences. Tout ça c’est interdit par la loi», a-t-il notifié. Mais Paul Sondo a interpellé pour que ses lecteurs ne tombent dans l’extrapolation de son œuvre et à considérer des mendiants comme des malfaiteurs.

«Vous savez que dans notre pays, ce phénomène est dans son étape primaire mais je vais vous rassurer qu’après l’apparition de ce livre, j’ai eu à échanger avec certains amis dans les pays voisins qui disent qu’ils sont arrivés à un niveau non maîtrisable où la mendicité est confondue à certaines religions. Où quand on passe on dit que c’est telle religion, ça veut dire que c’est de la mendicité. On est arrivé à un moment donné où on n’arrive plus à dissocier la mendicité de certaines pratiques », a-t-il dénoncé.

À l’entendre, la mendicité est devenue une activité génératrice de revenus. « Ça fait nourrir les gens, ils construisent de grandes maisons, et tout le monde sait qu’ils ne font que la mendicité », a-t-il ajouté en alertant que si le phénomène n’est pas encadré, il risque de créer d’autres problèmes communautaires.

Paul Sondo en train de dédicacer un livre

«Normalement, chacun doit pouvoir expliquer quelles sont ses ressources par rapport à sa vie. Mais est-ce qu’un mendiant va aller vous montrer un immeuble pour dire que c’est à partir de la mendicité que j’ai construit cet immeuble-là, il ne peut pas vous le dire même si tout le monde le sait », a-t-il relevé en indiquant le Burkina Faso est un pays qui a une culture assez patriotique, il convient très tôt de trouver les mécanismes pour encadrer ce phénomène pour ne pas perdre tout ce que le pays a comme acquis culturels.

«De la mendicité aux opportunités ou aux enfers» est dans les rayons des bibliothèques à Ouagadougou au prix de 2000 FCFA. À noter que c’est le troisième livre de Paul Sondo après « L’aube du sort sacré» et « Le crépuscule du sort sacré ».

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page