Importation d’armes au Burkina Faso : Deux Associations exposent leurs difficultés au Ministre Boukaré ZOUNGRANA

Image d’illustration

Le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), le Colonel Boukaré ZOUNGRANA, a eu une séance de travail, ce mardi 29 novembre 2022, avec des délégations de l’Association des armuriers, fabricants, réparateurs et importateurs d’armes et de munitions du Burkina (AFRIMA) et de l’Association burkinabè des armuriers (ABURA), conduites par Kader TRAORÉ et Mahamadi TIEMTORÉ, respectivement, Président et Secrétaire Général desdites organisations.

La suite après cette publicité

Au cours de la rencontre, les échanges ont porté sur les difficultés rencontrées par les armuriers du Burkina Faso. Des difficultés qui se résument pour l’essentiel au transfert des armes, selon le président de l’Association ABURA, Mahamadi TIEMTORÉ. Les hôtes du Ministre ZOUNGRANA ont exprimé des doléances auxquelles il a promis d’examiner avec la plus grande attention.

Toutefois, au regard de la sensibilité de la matière et du contexte sécuritaire difficile, le Colonel Boukaré ZOUNGRANA a également rappelé à ses hôtes du jour, la nécessité de veiller au respect des textes qui encadrent l’importation et la vente d’armes au Burkina.

Les armuriers et importateurs, regroupés dans les associations, AFRIMA et ABOURA, par la voix de leurs responsables, se sont engagés au strict respect de la réglementation en vigueur et à se soumettre aux différents corps de contrôle compétents. Ils ont, par ailleurs, indiqué qu’ils pourraient être d’un apport utile au Burkina Faso, dans le contexte sécuritaire actuel difficile.

Source : DCRP/MATDS

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

  1. I do agree that all capable of contributing to defeating terrorists in Burkina Faso should be confronted about doing so. Terrorists have history of obtaining weapons any place they are able to get them plus robbing gunsmiths is one of their most chosen. Therefore gunsmith should keep severely limited supply of guns at their place of business with rest at secure location under watchful eyes of security forces.
    As is with United States having left tens of billions of dollars of weapons in Afghanistan plus Afghans desperate for money many of those weapons are being sold at bargain prices to terrorists of Negroid Africa. Cutting weapons plus munitions supply routes are among our primary list goals in fight against terrorists. Therefore we should not ignore when high quality guns are found in our region even if there is only couple of guns found .
    Work smart Burkina Faso!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page