Filière Coton : Le Conseil national du patronat burkinabè élabore un plan stratégique pour l’élimination du travail des enfants

Le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) a organisé un atelier de restitution des résultats et leçons apprises du programme d’action et de la validation de son plan stratégique 2023-2027 pour la prévention et l’élimination du travail des enfants dans la chaîne de valeur du coton, du textile et de l’habillement au Burkina Faso. Cet atelier s’est tenu le mardi 29 novembre 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité
Les acteurs ont réfléchi en une journée sur leur plan d’action.

La problématique du travail des enfants préoccupe le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB). Selon l’enquête nationale sur le travail des enfants réalisée en 2006, 69,2% des enfants économiquement actif sont occupés dans l’agriculture, constate la CNPB.

La filière coton n’échappe pas à cette réalité car, la chaine de  production, la transformation et la commercialisation du coton sont émaillées, par le recours au travail des enfants. Il faut y mettre fin. D’où l’organisation d’un atelier de restitution des résultats et leçons apprises du programme d’action et de validation du plan stratégique 2023-2027 pour la prévention et l’élimination du travail des enfants dans la chaine de valeur du coton, du textile et de l’habillement au Burkina Faso.

Des ateliers de formation

Il s’agit de doter le patronat d’un document de cadre en matière de lutte contre le travail des enfants et le travail forcé dans la chaine de valeur coton, a rappelé le patronat. Cet atelier entre dans le cadre du projet Clear cotton « Élimination du travail des enfants et du travail forcé dans les chaines de valeur du coton, du textile et de l’habillement : une approche intégrée ».

Selon le coordonnateur national du projet Clear cotton du bureau internationale du travail (BIT), Alassane Traoré, « il s’agit de faire le bilan d’une série d’activités visant à outiller les organisations liées à la CNPB, des manuels et ateliers de développement du plan stratégique pour l’élimination du travail d’enfant dans la chaine des valeurs du coton ».

Professionnaliser le secteur agricole

Zongo Alexis, chargé de la promotion de l’entreprenariat des jeunes dans le bureau CNPB, a assisté à l’ouverture de l’atelier en représentant le président de la CNPB. Il est revenu sur quelques idées concernant le plan stratégique : « Au-delà de sensibiliser les parents, on veut professionnaliser le milieu.

Quand vous prenez le secteur agricole dans le passé, c’était délaissé. Aujourd’hui, il y a des centres de formation. Généralement, c’est dans la famille qu’on emploie les enfants, donc, il faut mieux professionnaliser le métier ». 

Une quarantaine de participants issus de sept régions (Centre, Centre-ouest, Centre-sud, Sud-ouest, Cascades, Hauts-bassins, Boucle du Mouhoun) ont pris part à cet atelier. Le projet Clear cotton est cofinancé par l’Union Européenne et mis en œuvre en collaboration avec l’organisation des nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture  (FAO) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page