Nuits atypiques de Koudougou (NAK) 2022 : « On prie pour que, les années à venir, les NAK puissent aller de l’avant » (Exposant)

Ouverte depuis le 30 novembre 2022, la 27e édition des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK) bat son plein dans la cité du cavalier rouge jusqu’au 4 décembre. Connues pour être un festival qui prône les valeurs culturelles du Burkina, les NAK sont également une source économique pour plus d’un. Grace à sa rue marchande, les NAK offrent une opportunité aux artisans d’exposer leur savoir-faire lors de ces journées. Une équipe de Burkina 24 a tendu leur micro à certains exposants, dans l’idée de comprendre leurs business…

La suite après cette publicité

« Je suis là pour exposer mes produits. Je propose des pagnes traditionnels, il y a le Koko Donda, le pagne tissé, fait au Burkina ici. On travaille avec ce qui vient de notre pays », expose Yacouba Traoré.

Venu de la capitale économique du Burkina Faso, Yacouba Traoré est un habitué des Nuits Atypiques de Koudougou. Pendant longtemps qu’il participe à ce festival, il n’a pas cette année manqué à l’appel. Déjà dès les premières journées de cette 27e édition, le natif de la ville de SYA espère faire une bonne recette, malgré le contexte difficile.

Des tableaux d’art en exposition

« On prie pour que, les années à venir, les NAK puissent aller de l’avant, améliorer les choses, pour que nous puissions mieux vendre nos produits », tels sont les souhaits de l’exposant Yacouba Traoré.

Quoi de plus beau que d’apporter plus de colorants à ces nuits atypiques ? Issa (nom d’emprunt) pour sa part a opté d’exposer des objets d’arts composés de pots de fleurs, de tableaux, des porte-clés et autres. « Ce qui est intéressant chez nous est que nous personnalisons les tableaux. Les tableaux de mariage par exemple, nous pouvons mettre les noms des mariés. Si c’est pour un anniversaire, nous pouvons ajouter le nom de celui qui fête son anniversaire », a-t-il indiqué.

Ayant fait le déplacement depuis Ouagadougou, Issa (nom fictif) n’est pas totalement satisfait de l’organisation de cette présente édition. Il justifie ses propos par le prix exorbitant des stands. « Il y a une baisse de niveau par rapport aux éditions passées. Cela est dû à la hausse des prix des stands », a-t-il décrié.

Lire aussi 👉👉  Koudougou : « Nous ferons tout pour que ceux qui veulent vivre de leur talent passent sur la scène des NAK » (Koudbi Koala)

Il faut noter que la 27e édition des Nuits Atypiques de Koudougou a ouvert ses portes le 30 novembre 2022 et s’étend jusqu’au 4 décembre 2022. Rues marchandes, prestations d’artistes musiciens et humoristes, expositions ventes, et bien d’autres activités tiennent en haleine les participants de cette édition.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page