Paix au Burkina Faso : Evence Pitroipa veut contribuer à travers son exposition batik

Jusqu’au 10 décembre 2022, l’espace Napam Beogo accueille une exposition batik de l’artiste Evence Pitroipa. Cette exposition lancée le samedi 03 décembre 2022 se tient sous le signe de « Paix et résilience » et se veut un moyen pour l’artiste d’imprimer sa marque sur le combat actuel du pays.

La suite après cette publicité

Afin d’apporter sa touche au combat du peuple pour le retour de la paix, l’artiste Evence Pitroipa a décidé de le faire à travers le secteur où il est le plus à l’aise notamment le batik.

C’est à ce titre qu’à compter de ce samedi 3 décembre 2022, il expose le résultat de son inspiration à l’espace Napam Beogo sis au quartier Gounghin de Ouagadougou. Il s’agit de plus d’une dizaine de tableaux batik, tous exprimant la paix tant recherchée par le pays, la cohésion, etc.

« Vous voyez ce tableau, il montre une personne, avec son visage, il démontre la recherche de la paix et en plus de cela, il tient une colombe qu’il lâche et nous savons tous que ce geste symbolise la paix. C’est ce que j’ai voulu en gros démontrer dans cette photo et comme beaucoup d’autres ici d’ailleurs », a expliqué l’artiste.

A l’écouter, l’objectif même de cette exposition c’est d’exprimer cette nécessité de la recherche de la paix d’où le titre « Paix et résilience ». « Honnêtement nous avons besoin de la paix et à travers celle-ci, nous pouvons tout faire. Je travaille plus avec le batik. C’est plus une tradition indonésienne et nous nous essayons de le reproduire sur du tissu en exprimant le vécu du pays également », a-t-il ajouté.

Cette exposition de près de 10 jours est parrainée par le Samand Naaba Koaanga II. A lui de saluer l’initiative et de donner la raison de son accompagnement. « Quand on parle de tradition, ça ne veut pas dire que ce qu’ont nos grands-parents et ancêtres depuis 200 à 300 ans, il faut les garder comme tel.

En fonction de l’évolution, il faut que nous les adaptions. C’est bien donc qu’on puisse reprendre nos contes, nos proverbes pour les traduire dans ce batik. Parce qu’il faut que nos populations se connaissent davantage. Parce qu’il faut arriver à se connaître pour éviter de se combattre », a-t-il indiqué.

L’artiste  Evence Pitroipa

Le batik est une technique d’impression des étoffes d’origine indonésienne. Cette forme de peinture sur textile est également pratiquée dans nos contrées depuis un certain moment.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page