Twitter interdit officiellement les clients tiers

Elon Musk n’en a pas encore fini avec ses réajustements de l’oiseau bleu. Twitter a modifié les conditions d’utilisation de ses  applications programming interface ou « interface de programmation d’application en français (API). Désormais, les développeurs ne peuvent plus créer de service se substituant aux applications Twitter.  

La suite après cette publicité

Les clients tiers pour Twitter sont désormais interdits. Si l’oiseau bleu n’a pas communiqué officiellement sur le sujet, le média spécialisé Engadget a repéré des modifications apportées à la section II, informe le média « l’informaticien » ce lundi 23 janvier 2023. A des conditions d’utilisation des API du réseau social, il est écrit que les développeurs ne peuvent pas « créer un service ou un produit de substitution ou similaire aux applications Twitter. » Au revoir donc TweetDeck, Tweetbot et comparse.

Pour rappel, ces applications permettent notamment de naviguer sur Twitter sans passer par l’application de l’entreprise, le tout en bénéficiant de fonctionnalités avancées. Désormais, les utilisateurs devront donc passer par l’application web, Android ou iOS de Twitter pour se connecter.

«Aujourd’hui, marque la fin d’une époque. Malheureusement, nous avons été obligés de retirer Twitterrific des App Stores iOS et Mac. La révocation inexpliquée par Twitter de notre accès à l’API a laissé l’application sans issue. Veuillez lire notre blog pour plus d’informations », a indiqué le développeur de Twitterrific.

D’autres développeurs comme Tapbots et Tweetbot se concentrent désormais sur le lancement d’offres sur Mastodon.

Il est fort probable que la décision d’interdire les clients tiers soit motivée par des raisons financières, car si ces derniers payaient leur accès à l’API, la publicité n’étaient pas visible des utilisateurs. Limitant de fait, les revenus de Twitter, qui dépendent à plus de 90% des annonceurs.

Source : l’informaticien

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page