Éducation nationale : La réouverture du Lycée Philippe Zinda «pourrait intervenir à la rentrée scolaire 2024-2025»

publicite

Une question sans débat a été adressée au ministre en charge de l’éducation nationale, André Joseph Ouédraogo sur la réaffectation du corps professoral et des élèves du lycée Philippe Zinda Kaboré ainsi que sur les mesures prises pour l’achèvement des travaux de réfection de cette infrastructure par la députée Angel Tiendrebéobo Kalenzega ce vendredi 2 juin 2023.

La suite après cette publicité

«Au regard de la fin des travaux de la première phase prévue en décembre 2023 et du démarrage des travaux de la deuxième phase en janvier 2024, la réouverture du lycée pourrait intervenir à la rentrée scolaire 2024-2025»,a informé le ministre en charge de l’Éducation nationale, Joseph Ouédraogo devant les membres de l’Assemblée législative de Transition.

Le ministre de l’éducation nationale a indiqué que dans le cadre de l’exécution du budget de l’État, exercice 2023, son département a bénéficié d’une enveloppe financière de 4 milliards de francs CFA pour la première phase des travaux de réhabilitation et de l’équipement du Lycée Philippe Zinda KABORÉ qui devra être transformé en un lycée classique moderne à sa réouverture avec uniquement le second cycle.

«Il y a lieu de rappeler qu’il était initialement prévu la réhabilitation et la transformation de l’établissement en un lycée scientifique d’excellence y compris des filières de classes préparatoires aux grandes écoles avec un coût estimatif d’environ 21 milliards de francs CFA TTC. 

Aussi, au regard des conclusions du rapport du comité de réflexion sur la réouverture de l’établissement, il a été recommandé de réadapter les études architecturales pour sa réhabilitation et sa transformation en un lycée classique moderne en soustrayant certaines infrastructures prévues initialement», a-t-il expliqué.

André Joseph Ouédraogo, ministre de l'éducation nationale
André Joseph Ouédraogo, ministre de l’éducation nationale

À cet effet, André Joseph Ouédraogo a laissé entendre qu’un cabinet d’architecture a été recruté pour la réadaptation des plans architecturaux. «Le cabinet a ainsi déposé son rapport qui a été validé en février 2022. Cette réadaptation d’un coût de plus 8 milliards (8 898 547 259) de FCFA TTC, prévoit une exécution des travaux en deux phases en raison des contraintes budgétaires. Suite aux nouveaux plans architecturaux validés, les dossiers d’appel d’offres pour la première phase des travaux ont été élaborés», a-t-il ajouté.

Sur la réaffectation du personnel administratif et enseignant, le ministre de l’éducation nationale a confié qu’ils ont été invités à remplir des fiches avec trois choix d’établissement où chacun souhaiterait être affecté. «Au nombre de 197, les enseignants ont tous répondu favorablement à cette phase de remplissage des fiches. Ils ont été affectés selon ces choix et aucune plainte majeure n’a été enregistrée. 

A chacun des agents affectés, les actes administratifs tels le certificat de cessation de service, le certificat de prise de service, le certificat administratif ont été délivrés par la direction provinciale des enseignements post primaire et secondaire du Kadiogo», a-t-il renseigné.

Par ailleurs, il a précisé que le personnel de soutien et l’intendant n’ont pas été touchés par les affectations. Concernant la réaffectation des élèves, André Joseph Ouédraogo a notifié que 3789 élèves étaient concernés par le recensement.

«Parmi eux, 1885 élèves se sont officiellement inscrits sur les différents sites d’enrôlement et 140 au niveau de la direction provinciale des enseignements post primaire et secondaire du Kadiogo. Au total, 2025 élèves ont été réaffectés dans plusieurs établissements de la région du Centre.

Le reste des élèves, au nombre de 1764, est constitué d’élèves des classes d’examen (3e et Tle), des exclus, des abandons et de ceux qui se sont inscrits sans passer par la commission», a-t-il conclu.

Willy SAGBE

Burkina24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page