Accès aux énergies renouvelables : Des acteurs en réflexion à Ouagadougou

publicite

Le Fonds d’Équipement des Nations Unies (UNCDF) a organisé un atelier de partage de connaissances sur les « services financiers numériques accélérateurs de l’accès à l’énergie au Burkina Faso » ce jeudi 8 juin 2023 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Cette session va permettre aux différents acteurs de mise en œuvre du projet d’échanger sur les pratiques et d’ouvrir la réflexion sur l’amélioration des services financiers numériques, ainsi que des produits financiers pour faciliter l’accès à l’énergie aux populations burkinabè.

Joseph Senninger, chargé d'affaires à l'ambassade du Grand-duché du Luxembourg au Burkina
Joseph Senninger, chargé d’affaires à l’ambassade du Grand-duché du Luxembourg au Burkina

Le chargé d’affaires à l’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg, Joseph Senninger a notifié qu’au Burkina Faso l’accès à l’énergie reste très faible surtout dans les zones rurales. « Selon les données disponibles, le taux d’électrification du pays en 2016 était de 20%, avec 58% de la population urbaine et seulement 1% de la population rurale. C’est ce qui a motivé le Luxembourg à porter un regard sur ce secteur au Burkina Faso », a-t-il affirmé.

Egalement, Janine Ouattara, représentante pays du Fonds d’Équipement des Nations Unies (UNCDF) a souligné que l’énergie a un rôle essentiel à jouer en vue de l’atteinte de la sécurité alimentaire et de l’amélioration de la nutrition. Elle a poursuivi que l’accès à une énergie propre, sûre et abordable est une condition préalable fondamentale du développement économique et social.

« Contribuer à renforcer la résilience économique et l’adaptation au changement climatique des couches les plus vulnérables de la population, en favorisant l’accès à des solutions énergétiques, spécialement conçues pour des utilisations productives et des activités génératrices », a précisé Janine Ouattara.

Janine Ouattara, représentante pays de l'UNDCF
Janine Ouattara, représentante pays de l’UNDCF

En plus, elle a confié que le Fonds des énergies renouvelables pour la résilience au Burkina Faso entend faciliter l’accès aux énergies propres à travers l’assistance technique et financière aux entrepreneurs du secteur de l’énergie hors réseau et de l’énergie ainsi que les innovations financières digitales.

« Le projet qui est dans sa dernière année d’exécution, renforce la résilience économique et l’adaptation au changement climatique des populations les plus vulnérables en favorisant l’accès à des solutions énergétiques, spécialement conçues pour des utilisations productives et des activités génératrices de revenus, fournies par des sociétés de services énergétiques du secteur privé et accélérées par des modèles économiques novateurs et des solutions de financement numériques », a-t-elle expliqué.

Elle a informé que la présente session vise à permettre un partage de connaissances et de réflexions entre les différents acteurs du projet et ceux du secteur sur les services financiers numériques et sur les produits financiers dans le domaine des énergies renouvelables, en vue de rendre ces derniers plus accessibles aux populations vulnérables.

Lin Hien
Lin Hien

En outre, Lin Hien, secrétaire technique pour la promotion de l’inclusion financière a laissé entendre qu’il est impératif aujourd’hui pour le Burkina Faso de développer des mécanismes alternatifs qui vont contribuer à renforcer l’accès des populations aux services financiers. « C’est pourquoi, de nombreuses initiatives sont désormais orientées sur le renforcement de la résilience économique des populations vulnérables, en favorisant l’accès à des solutions de financement innovant et adapté à leurs besoins », a-t-il ajouté.

Lin Hien s’est dit convaincu que cette rencontre permettra non seulement d’identifier les difficultés actuelles mais aussi de proposer des solutions « réalistes et réalisables » pouvant faciliter l’accélération de l’accès aux énergies renouvelables à travers les services financiers numériques.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page