Tournoi zone 2 et 3 de handball : le Burkina bat le Niger sur le fil (32-31)

Les Étalons cadets du Burkina, version handball, ont battu leur homologue du Niger (32#31) lors de leur deuxième sortie, ce 6 novembre 2013 au Palais des Sports de Ouaga 2000. Mais cette rencontre s’est terminée en queue de poisson.

La suite après cette publicité
Séquence de jeu au Palais des Sports de Ouaga 2 000 (Ph : B24)
Séquence de jeu au Palais des Sports de Ouaga 2 000 (Ph : B24)

Les Étalons cadets du Burkina se sont rattrapés lors de leur deuxième match au Tournoi international de handball de la zone 2 et 3 organisé à Ouagadougou par la confédération africaine et la fédération française.

L’équipe burkinabè, qui avait perdu la veille contre le Bénin, s’est racheté en battant le Niger 32 à 31. C’’est lors du premier tiers de temps que les Étalons ont creusé l’écart (13-05) avec 6 points d’avance. Les Nigériens seront meilleurs au deuxième tiers de temps en s’imposant (11 à 13).

Malgré tout, le Burkina tient la tête au décompte final (24-18). Dans les 20 dernières minutes, les Nigériens jettent toute leur énergie dans la rencontre et réussissent la remontée. L’équipe burkinabè, qui a beaucoup dépensé en énergie en début de match, tente de conserver le score. Les Étalons cadets arrivent à s’imposer avec un point d’écart (32-31).

Indiscipline, provocations

Cette rencontre a été marquée par une mauvaise prestation du duo arbitral béninois. Les deux équipes se sont plaintes du comportement des deux hommes. L’équipe nigérienne, qui a perdu la rencontre, s’est aussi illustrée négativement à travers des provocations.

Comme exemple, un joueur nigérien a jeté le ballon expressément sur un joueur burkinabè. Ces deux joueurs ont failli en venir aux mains.

Les encadreurs des deux équipes  doivent mettre l’accent sur la discipline puisqu’il n’y a aucune récompense pour ce tournoi et les arbitres présents à cette compétition le sont aussi pour se former, donc pour apprendre. De l’indulgence donc.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page