Fédération Burkinabè de Football: Sita Sangaré fait son bilan après deux ans (communiqué de presse)

La Fédération Burkinabè de Football (FBF) Sita Sangaré a fait le bilan de ses deux ans de mandats à la tête de l’instance dirigeante à travers un « communiqué de presse » rendu public. Nous vous proposons le texte en intégralité.  

La suite après cette publicité
Le Président de la FBF Sita Sangaré
Le Président de la FBF Sita Sangaré

AN II de l’équipe SANGARE à la FBF : Bilan et perspectives.

18 Mars 2012 – 18 Mars 2014, cela fait deux ans que nom équipe et moi avons été officiellement installés à la tête de la Fédération Burkinabé de Football au terme de l’élection du 10 Mars 2012.

Vingt quatre (24) mois déjà que nous nous efforçons de mériter la confiance placée en nous par l’ensemble des acteurs du football national. Tout comme la  première année marquée par la belle chevauchée des Etalons à la CAN 2013, le bilan de l’an 2 de notre mandat, sans être très reluisant, mérite qu’on s’y attarde un peu. En effet, un pas significatif a été fait à plusieurs niveaux. 

Des compétitions nationales : Les différents championnats ont été organisés. Outre la D1, il y a eu la Coupe du Faso, la D2, le championnat de football féminin, et pour la première fois, le championnat des petites catégories. Des efforts de subventions, et d’équipements ont été consentis pour accompagner les clubs

Des compétitions africaines des clubs : A ce niveau, le bilan est en deçà des attentes. Comme les années antérieures, nos représentants ont été encore été éliminés avant les phases de poule. Il nous revient de trouver les voies et moyens pour aider nos clubs à améliorer leurs participations en coupe d’Afrique.

Des équipes nationales : L’on retiendra le sacre des Etalons Locaux au Tournoi de l’UEMOA à Abidjan. Malheureusement, ils n’ont pas pu rééditer le même exploit au CHAN en Afrique du Sud, car éliminés dès le premier tour.

Quant aux Etalons Seniors, ils ont  tout simplement séduit sur le terrain en affirmant leur identité à la CAN 2013. En coupe du monde après un premier tour époustouflant, ils ont échoué de peu aux portes de Brésil 2014 contre l’Algérie.

Du renforcement des capacités des acteurs : Les grands bénéficiaires sont les entraineurs et les arbitres qui ont eu droit à plusieurs sessions de formation. Il convient de saluer le travail remarquable de la Direction Technique Nationale et de la Commission Centrale des Arbitres.

De l’organisation institutionnelle de la FBF : On note la création d’une commission  de relecture des textes, chargée de revoir et de corriger les textes qui régissent le fonctionnement du football national afin de les conformer aux nouvelles reformes exigées par la FIFA.

Du rayonnement international de la FBF : On peut citer la participation du Burkina à toutes les instances de la CAF et de la FIFA. Il y a également le renforcement du partenariat d’avec d’autres fédérations notamment la Fédération Sud Africaine de Football, et la Fédération Française de Football.

Avec cette dernière, cette amitié a été matérialisée par le séjour en France du responsable marketing de la FBF, pour s’imprégner de l’expérience française en matière de recherche de sponsors.

A ce titre il convient de souligner la préoccupation de la fédération burkinabé de football en matière de recherche de moyens additionnels

Comme vous le remarquez, le bilan dans son ensemble est encourageant. Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt, des efforts et non des moindres doivent être faits.

C’est ainsi que nous entendons mettre l’accent sur les voies et moyens de dynamisation de notre championnat national. Comment faire pour rendre notre championnat national attrayant ? La réponse à cette question va constituer le plus grand chantier pour les 12 mois à venir.

Une piste est déjà à l’étude à savoir le financement de nos clubs. Il est vrai que la FBF octroie une subvention chaque année et prend en charge les frais des déplacements du championnat. Cette saison, la subvention a connu une légère hausse, mais ce n’est toujours pas suffisant.

La fédération qui entend s’inspirer des expériences d’autres fédérations sœurs, reste cependant ouverte à toute autre proposition.

L’autre défi de 2014, est la qualification du Burkina à la CAN 2015 au Maroc. L’encadrement technique s’active pour présenter une équipe compétitive des Etalons aux éliminatoires qui débuteront en Septembre prochain. Nous n’occultons pas les autres catégories qui seront également en compétition.

Les chantiers sont vastes, et la Fédération Burkinabé de Football sait compter sur le sens patriotique de tous, afin qu’ensemble,  nous relevions  les défis qui se dressent à nous, et dont les plus essentiels  ont pour noms, recherche  de financements et  une meilleure organisation.

Le Président de la FBF

Colonel Sita SANGARE

Officier de l’Ordre National 

 

publicite


publicite

Articles similaires

5 commentaires

  1. en tout cas il a bien travaill? vous avez le soutien du peuple burkinab? pers?v?re dans cette lanc?. Que Dieu t’accompagne SITA.

  2. Performance sans pr?c?dent! F?licitations! Toutefois, il faut veiller car le plus dur est de confirmer ou de faire mieux. Il faut de profondes r?formes ? la base et des projets sportifs d’avenir sans quoi la rechute n’est pas loin.

  3. F?licitations ? cette f?d?ration l’on a effectivement constat? de nombreuses avanc?es au niveau de notre football mais elle devra travailler ? consolider les acquis.

  4. Toutes mes f?licitations et mes encouragements ? l'?quipe dirigeante de la FBF qui essaie chaque jour de faire un peu plus pour le football Burkinab

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page