Archéologie : Une épée vielle de plusieurs millénaires découverte en chine

Selon le site maxisciences, Yang Junxi un garçon de 11 ans a découvert une épée vielle de 3000 ans alors qu’il se lavait les mains dans la rivière Laozhoulin de la province de Jiangsu en Chine, en juillet dernier. Yang Jinhai, le père du jeune garçon l’a apportée le 3 septembre, au Gaoyou Cultural Relics Bureau.

La suite après cette publicité
Photo sabresempire.com
Photo sabresempire.com

Il s’agit d’une épée de bronze jaune-marron d’environ 26 centimètres de long qui aurait plus de 3.000 ans et remonterait à la dynastie Shang, achevée en 1045 avant Jésus Christ (JC) ou la dynastie Zhou démarrée en 1045 avant JC et achevée en 246 avant JC, selon les explications de Lyu Zhiwei qui dirige le bureau des reliques culturelles.

« Fabriquée au cours d’une époque de productivité relativement faible, son propriétaire devait être un homme aisé avec une qualification pour avoir un tel artéfact », a-t-il constaté avant d’ajouter que cette épée courte semble être un symbole du statut d’un officiel civil. Et bien qu’ayant une fonction décorative et pratique, elle n’a pas la forme d’une épée destinée à des officiers militaires.

Pour avoir trouvé et envoyé l’épée aux autorités, le père et le fils ont été félicité. En effet, après avoir reçu la trouvaille de son fils, Yang Jinhai a bravé les propositions d’achat, pour l’apporter au bureau des répliques culturelles.

«J’ai pensé qu’il serait illégal de vendre une relique culturelle», a-t-il expliqué. Des fouilles archéologiques vont être prochainement menées dans la rivière et dans les environs. En attendant, c’est le deuxième objet en bronze découvert dans la région depuis que des opérations de dragage ont été entreprises dans la rivière.

Mouniratou LOUGUE

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page