La FBF veut réconcilier les arbitres burkinabè

Le Président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Sita Sangaré, accompagné de personnes ressources, a rencontré les acteurs de l’arbitrage du football burkinabè que sont l’Union nationale des arbitres de football du Burkina (UNAF-B) et la Commission centrale des arbitres (CCA).

La suite après cette publicité

 

L'UNAF et la CCA doivent s'entendre pour le bonheur du football burkinabè
L’UNAF et la CCA doivent s’entendre pour le bonheur du football burkinabè

Plusieurs points de désaccord existent entre les deux familles de l’arbitrage burkinabè. La Commission centrale des arbitres (CCA) ne reconnait pas le bureau de l’Union nationale des arbitres de football (UNAF) dont le nouveau bureau a été mis en place lors de l’assemblée générale de cette union les 17 et 18 janvier 2015.

Ce bureau est dirigé par Ousmane Souleymane Diallo. La passation de service est intervenue le 13 août 2015. L’UNAF-B pour sa part ne comprend pas pourquoi la CCA a rejeté le bureau de l’UNAF.

Cette structure reproche au Président de la CCA David Koudougou Yaméogo de diriger cette structure qui relève de la FB. L’UNAF ne comprend pas non plus comment Koudougou David Yaméogo, qui dirige un club, peut aussi diriger la CCA. Il y aurait conflit d’intérêts, selon cette structure.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page