Affaire viol d’une lycéenne : Le ministre de l’éducation se prononce

1804 0

En marge d’une cérémonie de remise de kits scolaires ce 20 février 2018 à Ouagadougou, le ministre de l’éducation nationale Stanislas Ouaro a réagi sur l’affaire de viol d’une lycéenne.

« Premièrement,  il faut dire que ce sont des faits qui se sont déroulés en fin 2017. Et donc, ce sont des faits à déplorer, à condamner, à sanctionner conformément aux textes en vigueur. Nous sommes très satisfaits de ce que la justice se soit saisie du dossier.

Ce qui est à déplorer, ce sont les arrangements au niveau familial. Ce sont des actes qu’il faut toujours dénoncer au niveau des parents. Nous invitons donc les familles à  s’investir dans l’éducation des enfants mais surtout à accepter que ce genre de pratiques soit dénoncé pour que les auteurs reconnus soient sanctionnés conformément aux textes en vigueur afin de prévenir ce genre de choses.

Deuxièmement, j’aimerais aussi interpeller les responsables d’établissements qui sont aussi au parfum de ces informations et qui acceptent aussi ces arrangements familiaux. Leur rôle est de dénoncer ce genre de pratiques, de les prévenir, de les sanctionner conformément aux textes de conseil de discipline qu’ils ont à leur niveau.

Et enfin au MENA, le travail que nous allons continuer de faire, c’est de continuer de sensibiliser parce que c’est  un cas malheureux, c’est un cas très grave qui est en train d’être réglé à la justice. Mais ce n’est pas le seul cas au niveau national. Il y a d’autres cas de ce genre qui sont en traitement à la justice(…) ».

Propos recueillis par Priscille Jinette BANSE (Stagiaire)

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Communique:UO2

Posté par - 3 mai 2016 0
Appel à candidatures pour le recrutement de la troisième promotion du Certificat Gestion Qualité-Assurance Qualité-Qualité Total (C1) Mention Management de…