Succès cinéma : « Le prix de la séduction » grand gagnant

611 0

A terme de son 6e cycle compétitif  de l’année 2017, le système d’aide automatique « Succès cinéma » qui prime les films ayant enregistré plus d’entrées, a proclamé ses résultats ce jeudi 23 mai 2017. Seulement deux films ont été lauréats et gagnent respectivement 10 et 7,5 millions de F CFA.

11 films ont été inscrits pour la compétition en 2017 auprès de « Succès cinéma ». Au terme du cycle, soit du 1er janvier au 31 décembre 2017, le comité de comptage des entrées en salle a donné comme vainqueurs deux films au lieu de trois, « Le prix de la séduction» de Aziz Nikiéma produit par I Médias avec 11 863 entrées validées, suivi de « Conflit conjugal » de Kadi Traoré produit  par Athéna films. Ils remportent respectivement 10 millions et 7,5 millions de F CFA comme bonus pour la production de leurs prochains  films.

A noter que le fonds récompense les films burkinabè à petits budgets soumis par des sociétés de production de nationalité burkinabè.

Cependant ces films doivent répondre à plusieurs autres critères. La qualité d’abord, mais il doit aussi atteindre un seuil de 10 000 entrées ou plus.

Le comité ne s’arrête pas là. D’autres critères sont pris en compte pour valider ces entrées. Un film peut enregistrer plus d’entrée mais s’il ne suit pas la procédure, les entrées ne sont pas validées. C’est le cas du film « Bibata » de Mamadou Gnanou qui a enregistré 5 419 entrées et 0 entrée validée ou encore «Sabaab Biiga » de Aboubacar Zida qui  enregistré 13 054 entrées avec 8 052 entrées validées.

Appel à l’aide

« Quand le film passe en salle, explique Toussaint Zongo, administrateur du fonds, il y a des bordereaux journaliers et hebdomadaires qui doivent être remplis et nous parvenir, des documents administratifs qui sont fournis aussi par les exploitants de salles, notamment l’état des tickets vendus, les bordereaux de dépenses banques et également les copies de chèques correspondant à la période d’exploitation du film en salle. En plus de cela, il y a l’historique bancaire de la société de production qui montre la traçabilité des dépenses. Donc nous confrontons tous ces documents et c’est ce qui permet de valider ces chiffres des entrées en salles ».

Rappelons que le fonds « Succès cinéma » pour encourager la production nationale de cinéma est entièrement financé par la coopération suisse. De 45 millions de F CFA au départ, il est à 22,5 millions de F CFA cette année. Et l’Association des producteurs burkinabè pour la gestion du fonds de soutien succès cinéma d’appeler le gouvernement à venir en aide pour le pérenniser.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre