Cameroun : La présidentielle fixée au 7 octobre prochain

651 0

Le Chef de l’Etat Camerounais Paul Biya a annoncé ce 9 juillet 2018, la tenue de l’élection présidentielle dans son pays le 7 octobre 2018.

Un décret signé ce 9 juillet 2018  par le président camerounais, Paul Biya, a fixé l’élection présidentielle au 7 octobre prochain. Selon le code électoraler  camerounais, ce scrutin uninominal majoritaire à un tour se tiendra 20 jours au moins et 50 jours au plus avant l’expiration des pouvoirs du président de la République en exercice. Le président Paul Biya avait jusqu’au 15 juillet pour convoquer le corps électoral.

Le président Paul Biya, 85 ans dont bientôt 36 au pouvoir, n’a fait aucune révélation sur sa probable candidature à une septième réélection. Toutefois, son parti le présente comme son candidat “naturel” et pour les observateurs et analystes de la vie politique camerounaise, le chef de l’Etat entretient “un faux suspense”.

En mai 2018, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, avait déclaré, à l’issue d’un entretien avec le président, que Paul Biya “devrait réfléchir à son héritage et à comment il veut que l’on se souvienne de lui dans les livres d’histoire”. Cette déclaration a suscité de vives réactions dans le camp présidentiel.

Au nombre des candidats en lice pour le scrutin du 7 octobre 2018, figurent Joshua Osih, 49 ans, du Social Democratic Front (SDF, anglophone), Akere Muna, avocat et ancien vice-président de Transparency International et Maurice Kamto, le président du parti Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Ni John Fru Ndi, leader du SDF et opposant historique à Biya après plusieurs tentatives influctueuses a décidé de céder la place aux “jeunes cadets” de son parti.

Pendant ce temps, la tension reste vive dans la zone anglophone, en particulier dans la ville de Buea, capitale de la région du Sud-Ouest et a franchi des proportions inquiétantes depuis le déclenchement de cette crise en 2016.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Jeune Afrique

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre