Formation dans les métiers de mines : 69 personnes prêtes à servir

620 0

Le centre de formation Continium mining et BTP training center (CMTC) met à la disposition des sociétés minières et des entreprises en bâtiment, travaux publics sa première promotion de 69 apprenants. C’était ce lundi 17 décembre 2018 à Kongoussi dans la région du Centre-Nord.

L’or est le minerai le plus exploité et le premier produit d’exploitation depuis 2009, plaçant ainsi le Burkina Faso 5e pays producteur en Afrique. Malgré cette bonne performance, les jeunes Burkinabè occupent toujours des postes de second rang, voire des emplois sans qualification dans les différentes sociétés minières du pays.

C’est pour remédier à cette insuffisance de structure de formation et pour donner plus de chance aux jeunes de la province du Bam qu’Amédé Sawadogo a mis en place un centre de formation privé dans la ville de Kongoussi dénommé Continium mining et BTP training center (CMTC) en 2018.

Lire également 👉Amedé Sawadogo : De révoqué à prestataire d’une société minière

L’objectif étant la mise à la disposition des sociétés minières et des entreprises du BTP des ressources humaines qualifiées locales. A l’issue de 3 mois de formations théoriques et pratiques, le centre a organisé la sortie officielle de sa première promotion, de 69 apprenants, baptisée « espoir », ce lundi 17 décembre 2018 à Kongoussi.

La cérémonie était placée sous le thème « offrir une formation professionnelle qualifiante dans les métiers des mines et de BTP dans un contexte de boom minier au Burkina Faso ». Amédé Sawadogo, promoteur du CMTC, a laissé entendre que le constat général est que les retombées du boom minier ne profitent pas suffisamment à la population riveraine des sociétés minières, en particulier la jeunesse du Burkina Faso.

Pour lui, cela s’explique par l’insuffisance de structure de formation pour la qualification de la main d’œuvre locale. Ce qui serait un manque de compétence locale pour occuper les emplois productifs dans le secteur des mines et du BTP.

La sortie officielle de sa première promotion, de 69 apprenants du CMTC

La sortie de la première promotion était placée sous la présidence du ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle, Smaïla Ouédraogo. « Amédé Sawadogo aurait pu chercher de l’emploi. Mais il a fait l’option de créer son propre business en mettant en place une structure pour la formation des jeunes », a-t-il fait savoir.

Le ministre en charge de l’insertion professionnelle a promis des stages de perfectionnement dans la société minière Bissa Gold pendant 6 mois qui sera pris en charge par son département. A écouter Smaïla Ouédraogo, ces stages vont permettre aux apprenants de démontrer leurs compétences. Ce qui pourrait conduire la mine à les recruter.  En rappel, Amédé Sawadogo est un ex-travailleur de la société minière Bissa Gold.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre