La 3e édition de l’Open international de jeu de dame de Ouaga est lancée

587 2

Le top départ de la troisième édition de l’open international de jeu de dame de Ouagadougou a débuté le 22 janvier 2019 à Ouagadougo. Près de 100 joueurs dont trois Russes prennent part à cette 3e édition qui connaitra son vainqueur le 30 janvier 2019.


L’open international du jeu de dame « Wolrd Cup » de Ouagadougou a vite grandi. La fédération internationale de jeu de dame a décidé de prendre en main l’organisation de cette compétition. Ce soutien de l’instance internationale chargée de l’organisation de cette compétition a suscité l’intérêt de grands maîtres internationaux parmi lesquels le vice-président de la fédération mondiale de jeu de dame Jean Marc Ndjofang et trois grands maîtres russes dont deux femmes. Ils sont à Ouagadougou depuis le  22 janvier pour prendre part à cette 3e édition de l’open. Le tournoi connait  deux particularités.

Le président de la fédération burkinabè de jeu de dames promet une compétition relevée

« Elle est différente parce qu’elle est organisée par la fédération mondiale de jeu de dames. C’est comme si en quelque sorte le tournoi n’appartient plus au Burkina, c’est la fédération mondiale qui organise tout. En plus, ce tournoi est qualificatif pour les jeux mondiaux de l’esprit en Chine au mois d’avril prochain. Il y a déjà des qualifiés mais il y a toujours des places à prendre », a confié le président de la Fédération burkinabè de jeu de dames. Il espère que ce soutien de l’instance mondiale du jeu de dame va contribuer à  rendre encore cette discipline plus populaire au Burkina Faso.

Cette compétition est placée sous le patronage du président de l’Assemblée Nationale du Burkina représenté à cette compétition par le 4e vice-président Abdoulaye Mossé. Si l’Assemblée nationale a accepté d’apporter son soutien à cette compétition, c’est parce que de son point de vue, le jeu de dame est une discipline qui permet de rassembler en un lieu toutes les couches sociales.

« C’est le lieu où  vous allez trouver des directeurs, des ministres avec un planton, toutes les couches de la société se retrouvent. C’est le lieu du dialogue par excellence où vous allez trouver des hommes, des femmes, des jeunes des personnes âgées qui se retrouvent pour échanger », a confié Abdoulaye Mossé.

La fédération mondiale de jeu de dame a apporté sa contribution à cette discipline à travers l’octroi de matériels. Jean Marc Ndjofang, président de la commission des athlètes. 30 pendules électroniques, 10 damiers en vinyle, 10 damiers en matière cartonnée, 50 jeux de pions. « Ce sont des matériels de dernier cri. C’est une bouffée d’oxygène parce qu’elle lui permettra d’assurer une organisation optimale de cet évènement mais aussi et surtout promouvoir et vulgariser le jeu de dame au niveau de la jeunesse burkinabè », explique Jean Marc Ndjofang, qui a assuré de la bonne gestion du matériel même s’il reconnaît que ce matériel n’est pas suffisant.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Il y a 2 commentaires

  1. KABORE WINDKOUNI SILVESTRE |

    bonjour je voulais savoir comment faire pour participer au jeu, merci de bien vouloir me répondre, tel. +22676186404

  2. KABORE WINDKOUNI SILVESTRE |

    bonjour je voulais savoir comment faire pour participer au jeu, merci de bien vouloir me répondre. téléphone +22676186404

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre