Burkina vs Mali à 13h30 : « Il fallait sauver beaucoup de choses », selon Sita Sangaré

319 0

En plus de bénéficier de moins de temps de récupération, les Étalons juniors doivent également disputer leur match à 13h30 (TU+1) contre le Mali le mercredi 6 février 2019 au Stade régional de Maradi. Malgré cette programmation qui n’arrange pas du tout l’équipe burkinabè, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Sita Sangaré estime que le Burkina permet de « sauver certaines apparences ».

Le non-respect du règlement : « Il y a beaucoup d’échanges. Le président de la CAF était présent. Nous avons échangé ensemble. Nous sommes dans une communauté. Nous avons des règlements qui imposent normalement qu’il faut un  minimum de 48 heures de récupération pour les récupérations. Il fallait sauver un peu beaucoup de choses. Nous avons eu des discussions.  Nous nous sommes dit que ce n’est certainement pas la faute du comité d’organisation. Nous connaissons les réalités de nos pays. Le Niger a hérité de l’organisation de cette CAN, ils se sont battus, ils ont amené l’éclairage sur ce terrain. Au dernier moment, il semblerait qu’il y a eu des problèmes. Les spécialistes de la diffusion sont venus, ils ont dit que l’éclairage n’est pas suffisant pour couvrir une rencontre en deuxième partie ».

Rester fair-play : « Face à cela, il y a eu beaucoup de conciliabules. Je dois dire qu’en réunion technique, les uns et les autres ont tenu à féliciter et remercier le Burkina Faso pour avoir accepté, parce que c’est sûr. C’est vrai qu’on a subi un préjudice quelque part, mais nous avons dit que si c’est pour sauver certaines apparences… il y a eu l’interpellation personnelle du président de la CAF (ndlr Ahmad Ahmad) nous avons dit qu’il n’y a pas  de soucis. Le football, c’est un jeu. Nous avons parlé avec le staff technique, et nous avons dit que c’est bon. Plutôt que de jouer le matin, il faut savoir que la CAF a signé des engagements avec des diffuseurs et ces diffuseurs ont dit que ce n’était pas intéressant pour eux de jouer dans la matinée. On accepte, c’est la règle du jeu ».

Propos recueillis par Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre