Burkina Faso : Le CSM parle sécurisation des enceintes judicaires avec Roch Kaboré

Le président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Jean Mazobé Kondé, a été reçu en audience, le lundi 12 juillet 2021 par le Président du Faso Roch Kaboré, par ailleurs « garant de l’indépendance de la magistrature », selon les mots de M. Kondé.

La suite après cette publicité

Au cœur des échanges entre Jean Mazobé Kondé, président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et Roch Kaboré, des questions d’actualité ayant trait à la justice.

« Vous savez que chaque année, au mois de novembre, nous avons l’occasion de rencontrer le chef de l’Etat pour discuter des questions d’indépendance de la magistrature », a fait savoir le président du Conseil supérieur de la magistrature dans un bref entretien au sortir de sa rencontre avec le chef de l’Etat.

Lire 👉 Burkina : Mazobé Jean Kondé installé dans ses fonctions de président de la Cour de Cassation

Sur les sujets d’actualité, « nous avons parlé de la situation de la sécurité. Vous savez que dans notre pays, il y a beaucoup de juridictions de base qui sont disséminées à travers le pays et ces juridictions connaissent la situation que tout le monde vit », a également indiqué Jean Mazobé Kondé.

Au regard de la situation sécuritaire, pour le bon fonctionnement de la justice, à écouter le président du Conseil supérieur de la magistrature, « des assurances ont été données par rapport à la sécurisation des Palais de justice, des enceintes judicaires notamment ».

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page