Essor Culturel au Burkina Faso : « Vox Cultura » en renfort

Vox Cultura (Vox C) est une jeune association mise en place par des acteurs culturels de diverses disciplines et compétences. « Comme pour ajouter de la terre à la terre », Vox Cultura a pour mission principale de proposer des « stratégies et perspectives » à bien de filières culturelles afin d’impulser leur essor. La structure a été présentée aux Hommes de médias le jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Ils sont des acteurs de théâtre, de l’humour, du graphisme, du cinéma et bien d’autres, qui ont pris la « laborieuse décision » de fédérer leurs énergies au profit du rayonnement de l’art burkinabè. A écouter les initiateurs de Vox Cultura, la structure a pour but de contribuer au développement socioéconomique du Burkina Faso par la culture.

La création de la structure prend pied sur des constats. Les géniteurs se disent convaincus que le dynamisme de la chaine des valeurs des filières culturelles contribue à la création d’emplois et à l’économie nationale.

Aussi, ont-ils évoqué être persuadés que les actions jumelées peuvent contribuer à la stabilité sociale et au développement du Burkina Faso. La naissance de Vox Culture marque un engagement citoyen pour la cause de la culture.

« Nous, acteurs privés et publics de la culture, nous nous engageons à travers la création de l’Association Vox Cultura, en abrégé VOX C, avec une forte volonté de faire de la culture un véritable levier de croissance économique et de développement social », a indiqué Kéonou Aimée Kassoum, secrétaire général de Vox Cultura.

Koénou Aimée Kassoum, SG de Vox Cultura

L’association entend apporter un souffle nouveau aux filières culturelles concernées afin de contribuer à la « dynamisation de la chaîne des valeurs ».

Les Filières cibles sont entre autres les arts de la scène (Humour, théâtre), le Cinéma et l’audiovisuel, le Livre qui est une filière de façon générale « délaissée en termes de financement, et la Bande dessinée carrément délaissée », les Arts plastiques et appliqués (peinture, tableau…).

Vox cultura compte dans sa mission favoriser l’autonomisation des filières concernées en créant un cadre d’expertises pour le montage de projet et la recherche de financement.

Qu’à cela ne tienne, la jeune association nourrit des ambitions aussi portées par le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). « Nos actions sont en lien avec la stratégie nationale de la culture et du tourisme 2018-2027. Nous sommes des acteurs culturels épousant la vision de l’État.

 Aussi ,le Burkina Faso est une référence culturelle et touristique fondée sur des valeurs culturelles partagées et disposant d’une industrie culturelle et touristique forte et compétitive qui participe au rayonnement économique et social de la Nation », conçoivent les premiers responsables de Vox C.

 

En plus, des structures convaincues de l’idéal de la jeune association ont décidé nonobstant d’y associer leur image  en tant que partenaires. L’on peut citer Pit Production, Association Burkinabè du Cinéma (ABCA), Edition Grenier (Edition en livre en Allemagne), Faso Théâtre, Gama Arts et Décors, SinSin Productions. 

Les compétences diversifiées des acteurs et partenaires de Vox Cultura paraissent comme un atout qui concède une multi-potentialité centrée sur « le développement du Burkina Faso par le biais de la culture », perçoit Michel Gama, le président de Vox Cultura.

Akim KY

Burkina 24

 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page