Bobo-Dioulasso : Le nouvel hôpital de référence attendu pour 2024

L’entreprise chinoise « Beijing Urban Construction Group » chargée de l’exécution des travaux de construction du nouveau Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bobo-Dioulasso a été officiellement installée par le Ministre de la Santé, de l’hygiène publique et du bien-être, Pr Charlemagne Ouédraogo en présence de l’Ambassadeur Jian LI le jeudi 23 décembre 2021.

La suite après cette publicité

Le Ministre de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être, Pr Charlemagne Ouédraogo, a officiellement installé la société chinoise «Beijing Urban Construction Group » sur le nouveau site situé à Pala dans l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso, avec pour mission de livrer en 2024, une infrastructure de qualité supérieure équipée de matériels techniques à la population de la « Cité des silures sacrés ».

Soit un délai de 36 mois pour accompagner la politique de promotion sanitaire du ministre qui veut « changer le visage des hôpitaux ».

« changer le visage des hôpitaux »

C’est donc « un pas important qui est franchi non seulement pour la construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso, mais surtout dans le processus de renforcement de l’offre de soins de qualité à travers la mutation des hôpitaux dans notre pays », se réjouit le ministre de la santé.

Non sans remercier « la ferme détermination du président Roch Marc Christian Kaboré, de l’ensemble des membres du Gouvernement en charge du dossier, et de l’engagement sans faille de la République populaire de Chine » qui « après moult péripéties » sont restés fidèles à leur engagement commun de doter la ville de Bobo-Dioulasso d’un nouveau Centre hospitalier universitaire (CHU).

La fin du désespoir

L’arrivée de l’entreprise «Beijing Urban Construction Group » constitue une lueur d’espoir à la population qui commençait à s’impatienter.

Cette cérémonie sonne la fin du désespoir qui avait commencé à gagner les plus sceptiques par rapport à l’effectivité de la réalisation de cet engagement présidentiel. « Dans les médias, les réseaux sociaux, les commentaires allaient bon train. Sur cette question, j’ai été plusieurs fois interpelé par la représentation nationale et de nombreux autres acteurs de la société civile », rappelle le ministre qui invite alors à l’union sacrée autour de l’entreprise, dans l’objectif de l’accompagner et de faciliter son travail sur le terrain.

Le projet de construction de l’Hôpital de référence de Bobo-Dioulasso un don qui vient renforcer l’accompagnement de la république de la Chine pour le développement du Burkina Faso.

Aminata SANOU 

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page