327 diplômés de l’école de santé Sainte Julie prêts pour le marché de l’emploi

Les diplômés de l’école privée de Santé Sainte Julie de Ouagadougou en fin de formation pour le cycle de licence, ont prêté serment le samedi 15 janvier 2022 au sein de l’établissement.  

La suite après cette publicité

Ce sont 327 élèves de la promotion 2018-2021 de l’école de santé Ste Julie de Ouagadougou, en licence de Science Infirmière et Obstétricale qui ont effectué leur cérémonie de sortie de promotion et de prestation de serment le samedi 15 janvier 2022.

Sous le regard attentif des enseignants, des autorités sanitaires et coutumières, des parents, amis et connaissances, ces nouveaux diplômés ont prêté le traditionnel serment d’Hippocrate, avant de commencer à travailler dans leur domaine de prédilection, celui de la santé.

Les attestations en main, ces nouveaux diplômés ont révélé être prêts pour ce dont ils se sont formés durant ces 3 années  et aussi, renforcer le système sanitaire du Burkina Faso.

« Pour moi personnellement, la formation est une bonne chose, j’ai appris beaucoup durant la formation et si je dois mettre tout en pratique c’est sûr que je serai qualifié d’infirmier de valeur. Dans cette école, on nous a appris tout ce qu’il faut pour soulager la douleur et redonner la santé à un malade.

Je suis fier de la formation qui m’a été donnée ici. Je suis sûr de moi-même et à partir d’aujourd’hui, on peut me confier un malade et je vais gérer de A à Z » a confié Louis Semayi, infirmier sortant de cette promotion.

Samuel Kéré, fondateur de l’école, a exprimé sa satisfaction pour le travail qui a été abattu. Il a aussi souhaité une bonne et fructueuse carrière à ces étudiants sortants. Il a par ailleurs tenu à rassurer que ces nouveaux diplômés se feront une place au sein de la société burkinabè.

« Ce matin, je suis dans la joie, dans la satisfaction, de voir ces jeunes en fin de formation et ayant leur licence en Science Infirmière et Obstétricale. Avant la fin de formation, il y avait beaucoup de demandes venant des employeurs qui sollicitaient des infirmiers et des sages-femmes. 

Aujourd’hui, je peux vous assurer qu’il y a déjà des lauréats qui ont eu des postes et je pense que le reste des lauréats va continuer à travailler. Il y a les privés qui les recrutent, il y a Ste Julie même qui recrute et il y a l’Etat qui lance des tests d’intégration et nous savons que nos étudiants seront admis » a expliqué Samuel Kéré.

Les étudiants en fin de cycle

L’école de Santé Ste Julie propose une formation niveau Baccalauréat pour les infirmiers et les sages-femmes et niveau BEPC pour les agents de santé communautaires. Le programme de formation est celui de la sous-région ; ce qui permet à l’école d’accueillir des étudiants de toutes les nationalités. Cette année au niveau national, l’établissement a eu 611 admis sur un effectif de 636.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page