Des personnes handicapées demandent au MPSR « au moins une place dans chaque organe de la Transition »

Pour prôner une transition apaisée qui prend en compte leurs besoins spécifiques, le Mouvement des Personnes Handicapées pour une Transition Réussie et Inclusive (MPTRI) a tenu une assemblée générale ce samedi 5 février 2022, à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

« Pour voir l’avènement de ce Burkina nouveau et sécurisé, nous devons réussir notre transition politique », foi de Souleymane Ouédraogo, rapporteur au sein du Mouvement des Personnes Handicapées pour une Transition Réussie et Inclusive (MPTRI). Pour donc accompagner ce processus de transition, les membres du MPTRI se sont réunis ce samedi 5 février 2022.

« Nous accompagnons d’abord le processus de transition, parce que c’est un évènement qui est arrivé dans notre pays, et cet évènement quoi qu’on le dise marque la vie politique et sociale de notre pays, si bien que chacun doit mettre le sien pour permettre au pays de sortir de sa situation de crise et d’incertitude dans laquelle nous nous sommes plongés depuis un certain temps », a expliqué Souleymane Ouédraogo.

Après de longues années de lutte, les associations de personnes handicapées ont engrangé des acquis, notamment l’adoption de lois, l’adoption de décrets d’adoption, des stratégies politiques, protection et promotion des personnes handicapées. C’est donc au regard de ces acquis que les membres du MPTRI pour cette phase de transition, souhaitent participer à l’élaboration des nouveaux documents dans le cadre de ce processus.

« Ces lois qui sont nos acquis, nous pensons que dans une transition comme celle-là, le Burkina Faso est plongé dans une période assez charnière dans laquelle il peut avoir beaucoup de changement, il nous appartient de nous battre pour que ces acquis soient sauvegardés.

Nous, les personnes handicapées, nous avons dit qu’on va prendre notre responsabilité en main en nous engageant dans ce processus pour défendre ces acquis. Nous voulons également participer à l’élaboration des nouveaux documents qui vont être élaborés dans le cadre de ce processus », a souhaité le rapporteur du MPTRI.

Avant de terminer, les membres du Mouvement des Personnes Handicapées pour une Transition Réussie et Inclusive, ont formulé un certain nombre de doléances. « Le MPTRI invite le MPSR à entamer des concertations avec toutes les couches sociales y compris les personnes handicapées pour un processus de transition inclusif et accepté de tous.

Le MPTRI demande au MPSR de leur réserver au moins une place dans chaque organe chargé d’assurer la transition et afin de pouvoir faire entendre la voix de tous ces milliers de Burkinabè qui vivent au quotidien avec un handicap et de défendre au sein de ces organes les acquis déjà engrangés par les associations de personnes handicapées ; le MPTRI invite l’ensemble des acteurs au respect strict des droits humains », cite Souleymane Ouédraogo.

Il existe environ 3 millions de personnes vivant avec un handicap au Burkina Faso, selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat en 2019.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

2 commentaires

  1. C’est très désolant de voir des Burkinabés raisonner de façon après tout ce que nous avons vécu.
    Seule la compétence doit prévaloir. Que ces handicapés se rendent compte que si toutes les compétences se retrouvaient être des handicapés, personne ne verrait un inconvénient à ce que tous les membres de tous les organes du MPSR soient des handicapés….
    Autrement aucun handicapé ne serait membre d’aucun organe s’il n’est pas compétent!!!!!!!

  2. C’est très désolant de voir des Burkinabés raisonner de façon après tout ce que nous avons vécu.
    Seule la compétence doit prévaloir. Que ces handicapés se rendent compte que si toutes les compétences se retrouvaient être des handicapés, personne ne verrait un inconvénient à ce que tous les organes de tous les organes du MPSR soient des handicapés….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page