Afrique du Sud : Épilogue de la guerre de succession en royaume zoulou

Cette guerre de succession après la mort du roi Goodwill Zwelithin en mars 2021 aura duré une bonne année pour être solutionnée avec le couronnement imminent du prince Misuzulu.

La suite après cette publicité

Une partie de la famille contestait en justice son accession au trône tel qu’annoncée par la reine. Les procédures étant épuisées, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, vient d’accorder son approbation à l’investiture du Prince Misuzulu et qui va régner sur 11 millions de Zoulous. La reconnaissance par le président Ramaphosa intervient deux semaines après une victoire judiciaire marquée par le rejet par la cour de justice de Pietermaritzburg des demandes d’une partie de la famille s’opposant à ce couronnement.

La décision du Président Cyril Ramaphosa a été prise après avoir consulté sa ministre des Affaires traditionnelles et le Premier ministre de la province du KwaZulu-Natal. Car si le roi zoulou n’a pas de pouvoir exécutif, il a une influence politique dans la deuxième plus grosse province d’Afrique du Sud.

Le prince Misuzulu était soutenu par le parti zoulou de l’Inkhata (IFP) qui rappelle que « la monarchie unit la nation zouloue, assure la stabilité et protège l’héritage du royaume ». Le futur souverain aura entre autres comme héritage, les 30% de la province qui sont gérés par une société royale qui prélève une taxe. La date de son couronnement attend d’être connue.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page