Ouagadougou : C’est parti pour les 72 h du festival des friandises

La première édition du festival des friandises a été officiellement lancée ce vendredi 18 mars 2022 à Ouagadougou.  Prévu pour 72heures, ce festival est dédié aux enfants et aux amoureux des friandises. A l’occasion, diverses activités sont prévues surtout pour le bonheur des enfants.

La suite après cette publicité

Du 18 au 20 mars 2022, se tiendra sur la place de la mairie de Bogodogo à Ouagadougou, la première édition du festival des friandises. Le festival est dédié aux enfants et aux amoureux des friandises.

Pour les promoteurs, cette initiative vise à créer un cadre ludique pour l’épanouissement des enfants. Ainsi donc, de nombreux divertissements seront disponibles pour le bonheur des enfants. « Durant trois jours, de nombreux jeux seront organisés sur le site pour permettre aux enfants de repartir avec plein de cadeaux. Il s’agit de la course au sac, de l’œuf à la cuillère, du lancer de boule, etc. », a fait savoir Frédéric Tianhoun, promoteur du festival.

Lire aussi : Festival des friandises de Ouagadougou du 18 au 20 mars : Les choses se précisent ! 

En marge du festival, une rue marche est également installé pour la vente et la promotion des friandises. En plus, le promoteur rassure que des animations sont attendues à travers des prestations d’artistes tout au long du festival.

Frédéric Tianhoun promoteur du festival

En outre, à travers ce festival, Frédéric Tianhoun veut créer un cadre d’échange et une opportunité d’affaires entre les exposants et les visiteurs. Dans le même sens, le promoteur a fait cas du côté social du festival des friandises de Ouagadougou. « La moitié des recettes sera déversée en faveur des personnes déplacées internes », a-t-il souligné.

Durant le festival, de 17h à 20h des concours de danse et de miss friandises sont également prévus pour cette première édition où chaque premier repartira avec un vélo et de nombreux gadgets.

Pour Haoua Nadinga, marraine de cette première édition, l’initiative est noble et à saluer. Elle a exhorté les personnes de bonne volonté à encourager les jeunes avec de telles initiatives.

Aminata Catherine SANOU et Flora KARAMBIRI

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page