Rugby au Burkina : Faire du jeu de la balle ovale, la troisième discipline sportive

La Fédération burkinabè de rugby (FBR) dirigée par Rolande Boro a de grandes ambitions : développer la culture du jeu de rugby au Burkina Faso. Pour cela, elle a plusieurs projets dont celui de la construction d’un stade de rugby au Burkina Faso. 

La suite après cette publicité

Le rugby burkinabè est en plein expansion et en quête d’une place de choix sur l’échiquier continentale. C’est le constat fait par la présidente de la Fédération burkinabè de rugby Rolande Boro. Pour étayer cela, elle revient sur l’exploit réaliser par les Etalons rugbymen qui ont arraché leur qualification pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de rugby à 15

« Grâce à ce cap franchi, le Burkina Faso fait désormais partie du top 8 sur le continent », se réjouit Boro. Elle rappelle également que la fédération a su tenir le pari de l’organisation du tournoi qualificatif de la Coupe du monde du rugby que Rugby Afrique a confié au Burkina Faso. A cette occasion, « pour la première fois, nos filles ont joué un match international de rugby à 15 », se souvient-elle.

Les acquis

En plus de cela, Rolande Boro note l’exploit de l’équipe nationale de rugby à 7 masculin et féminin qui ont été tous les deux vices champions au Ghana lors du tournoi pré-qualification de la Coupe du monde de rugby à sept qui se tiendra à Cape Town en Afrique du Sud.

Le Burkina Faso participera au dernier tour qualificatif de la Coupe du Monde de rugby Seven en Ouganda aux côtés de 13 autres nations de rugby.

Rolande Boro veut rendre le jeu de rugby populaire au Burkina Faso.

En plus de cela, des rugbymen burkinabè que sont Bassirou Démé, Kassoum Démé et Kader Ouédraogo ont obtenu des stages. Ils seront suivis par Moussa Rabo et Abdoul Compaoré. Six autres joueurs séjourneront en Afrique du Sud pour un autre stage. « On peut donc le dire sans risque de se tromper que le Burkina Faso a gagné sa place dans le concert des nations de rugby », assure avec force Rolande Boro.

Des ambitions

Cependant, Rolande Boro fait face à des difficultés. L’absence de terrain de jeu de rugby. Selon ses explications, un terrain a été promis à la fédération au quartier Marcoussis de Ouagadougou ainsi qu’une promesse de construction d’un stade de rugby à l’arrondissement 10 de Ouagadougou.

Pour rehausser le niveau du rugby burkinabè, l’équipe nationale va affronter celle de la Namibie. « Un rugby amateur contre un rugby professionnel », admet Rolande Boro. Elle va se tenir lors d’une compétition prévue du 1er au 10 juillet prochain à paris.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page