Nouna : Un mort, une soixantaine de prisonniers libérés et des dégâts matériels

Une attaque terroriste perpétrée par des Hommes armés non identifiés (HANI), dans la nuit de samedi 7 mai à dimanche 8 mai 2022 à la prison civile de Nouna, dans la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun, a fait un mort, une soixantaine de prisonniers évadés dont une femme, ainsi que de nombreux dégâts matériels, a indiqué l’Agence d’information du Burkina (AIB), citant des sources locales.

La suite après cette publicité

Selon un témoin joint par l’AIB, un véhicule de service, deux motos du personnel de même qu’une somme d’argent ont été emportés par les assaillants.

La même source indique que le véhicule personnel du directeur de la maison d’arrêt et de correction de Nouna et trois engins du personnel ont été également incendiés.

Lire aussi | Trouver de quoi manger à Nouna après 22h : Un Parcours du combattant !

Le constat sur les lieux, après le départ des Hommes armés non identifiés (HANI) fait ressortir des murs criblés de balles, des portes défoncées, des bureaux saccagés et brûlés. Les informations relayées par l’AIB font ressortir que les HANI sont arrivés dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai 2022 vers 00 h10 minutes jusqu’à 5 h avec les derniers tirs.

« Ils ont effectué des tirs aux armes lourdes à l’entrée de la ville de Nouna avant de se diriger à la maison d’arrêt de Nouna où ils ont forcé les portes et libérer les détenus », rapporte un habitant de la localité.

La réplique des Forces de défense et de sécurité (FDS) et de leurs supplétifs, les dozo (chasseurs traditionnels), apprend-on, a été immédiate. C’est au cours de la riposte qu’un membre de la confrérie  dozo a reçu une balle, selon l’AIB. Transporté au Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou, il a, malheureusement, rendu l’âme des suites de ses blessures ce dimanche matin.

Les hommes armés non identifiés auraient aussi visité le dépôt pharmaceutique du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Nouna, avant de quitter la ville. C’est à partir de 7 heures, ce dimanche matin, que la vie a essayé de reprendre progressivement à Nouna, après cette nuit de grande frayeur. A noter que depuis le 1er mai 2022, la ville est en proie à des nombreuses incursions sporadiques des terroristes.

Source : AIB

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Que le MPSR se réveille. Il n’y a plus d’excuse qui tienne. Vous êtes venus pour une mission précise: débarrasser le pays des terroristes et du terrorisme. La situation est pire que sous le MPP. Malheureusement vous ne voulez pas que les gens parlent.
    Ceux qui vous disent la vérité sont ceux-là qui veulent voir votre réussite, écoutez -les. Mais ceux qui vous disent que maintenant ça va, sont vos bourreaux. Si vous écoutez ces gens, un matin de bonheur, vous vous réveillerez dans une abime. Dieu sauve le Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page