Burkina Faso : « Nous nous réjouissons de la réelle montée en puissance de nos combattants » (Mohamed Ilboudo, membre de l’ONI-TR)

L’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie (ONI-TR) salue les mesures prises par les autorités de la transition et appelle à la collaboration des populations. Le collectif note des avancées dans la lutte contre le terrorisme. 

La suite après cette publicité

L’observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie (ONI-TR) se dit confiant quant à la victoire du Burkina Faso sur le terrorisme. Face à la presse ce samedi 02 juillet 2022, le collectif a passé en revue les mesures et les actions des autorités de la transition contre le mal du moment.

« Nous saluons les nouvelles mesures annoncées par le COTN (délimitations de zones d’intérêt militaire, création de la Brigade de veille et de défense patriotique, interdiction de vente et de circulation de certains types de motos dans certaines régions, etc.) et exhortons les populations qui seront touchées par leur rigueur à accepter les sacrifices qu’elles leur imposent car cela y va de l’intérêt supérieur de la nation entière », a lancé Mohamed Ilboudo, membre de l’ONI-TR.

« Les adversaires de la Transition n’ont d’yeux que pour les crimes génocidaires de nos ennemis »

En plus, le collectif note une montée en puissance de l’armée burkinabè. « Dans la même veine nous nous réjouissons de la réelle montée en puissance de nos combattants et saluons fièrement leurs victoires sur le terrain qui se sont traduites par la neutralisation de dizaines de terroristes au cours du mois, la destruction de plusieurs de leurs bases, le démantèlement de nombreux groupuscules terroristes opérationnels et leurs matériels », note-t-il.

Les victoires sont réelles et sur multiples plans, selon l’ONI-TR, mais à les entendre, les sceptiques ne perçoivent que le mauvais côté. « Nos victoires, ce sont aussi la sécurisation effective de nombreuses zones, le ravitaillement de certaines régions et le retour effectif des populations et de l’administration dans certains villages.

Tout cela, les adversaires de la Transition n’ont d’yeux que pour les crimes génocidaires de nos ennemis sur lesquels ils versent des larmes de crocodiles pour mieux cacher leurs souhaits inavouables de voir la Transition échouer pour pouvoir justifier leur propre échec.

On les entend même menacer, pour atteindre leurs objectifs, de mettre le pays à feu et à sang. Si on leur concède d’en avoir la science et l’expérience, ils devraient tout de même intégrer le fait que les contextes sont très différents et qu’à coup sûr, leur défaite sera à la hauteur de leur affront », fustige Mohamed Ilboudo.

Pour le collectif aussi dénommé « Femme en blanc pour le retour des enfants à la maison, l’autre victoire de rang de la Transition, « c’est incontestablement la prise en charge des conséquences humanitaires de la crise sécuritaire et la mise en œuvre d’une approche holistique de la question de la solidarité nationale ».

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page