Bobo-Dioulasso : Les Hommes de médias face au directeur général de la SOFITEX

La Société Burkinabè des Fibres Textiles (SOFITEX) a organisé une conférence de presse ce vendredi 8 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso. Une conférence de presse voulue par le Nouveau Directeur Général de la SOFITEX afin de prendre contact avec les journalistes notamment de Bobo-Dioulasso et partager avec eux des informations sur le déroulement de la Campagne Cotonnière de cette saison hivernale qui s’est déjà installée. Une rencontre qui entre aussi dans le cadre des missions de relance et développement durable de la filière Coton.

La suite après cette publicité

Le Directeur Général Jonas BAYOULOU dit vouloir compter sur les médias car la production du coton est une priorité nationale. Une priorité qui explique l’engagement du gouvernement burkinabè à accompagner toute initiative qui concourt à une bonne production cotonnière au Burkina-Faso.

« Les intrants agricoles ont été subventionnés à hauteur de 72,8 milliards de FCFA. Ce qui permet aux producteurs, d’obtenir à crédit le sac de l’Urée à 16 000 FCFA au lieu de 35 000 FCFA. Sur les 500 tracteurs remis aux producteurs, 300 sont revenus aux producteurs de coton. Pour combler le tout, le prix du Kilogramme du coton a connu une hausse et coûte désormais 300 FCFA le Kilogramme », a affirmé le Directeur Général de la SOFITEX, Jonas BAYOULOU.

Au regard des efforts faits par le gouvernement, pour soutenir la production du coton, il revient donc à la SOFITEX et aux producteurs de jouer leur partition. C’est dans ce sens que la SOFITEX a organisé des FORA qui ont permis des échanges franches et directes afin de recueillir les avis des uns et des autres pour une bonne campagne cotonnière réussie.

Au cours des Foras, les producteurs ont souligné quelques préoccupations qui sont entre autres la mise en place des intrants, semences, herbicides et engrais, le suivi de la campagne à la commercialisation et aux paiements. Des préoccupations que la SOFITEX s’est engagée à mettre leur disposition à temps.

« Mais avec la maladie à coronavirus, qui a désorganisé les transports, et la crise Russie-Ukraine, des retards sont donc observés pour les engrais. Mais à ce moment précis, les quantités d’engrais commandées sont pour la plupart arrivées et sont en train d’être mises en place auprès des producteurs.

D’ici le 15 et le 20 juillet, toutes les zones cotonnières seront servies en engrais MPK comme l’Urée. Pour le suivi de la campagne, nous avons instruit les chefs de régions, les chefs de zone, les agents techniques coton, les correspondants coton, et l’ensemble des agents de terrain à s’engager, chacun en ce qui le concerne pour accompagner les producteurs afin de relever l’engagement de 700 milles tonnes de coton que nous avons pris », a également souligné Jonas BAYOULOU, Directeur Général de la SOFITEX.

Les foras se sont tenus le 23 Mai 2022 sur l’ensemble de la zone SOFITEX. Et avaient pour objectifs de faire le point du bilan de la campagne 2021-2022, décliner les perspectives de la campagne 2022-2023, le plan d’actions, et recueillir les questions et préoccupations des producteurs.

« Sur l’ensemble de la zone SOFITEX, nous avons enregistré en moyenne, un taux de participation de 97% avec 1510 villages qui ont répondus présents. Au total 25837 producteurs ont pris part aux foras l’année dernière ; une baisse qui se justifie face à la situation sécuritaire du pays », a déclaré le Directeur Général de la SOFITEX.

A la question de la perte de la première place du Burkina dans la production du coton : est-ce que le retour du coton BT ne serait pas une solution ? Le Directeur Général de la SOFITEX répond que les pays qui sont en tête actuellement ne produisent pas le coton BT. Et que l’objectif premier de la SOFITEX est d’atteindre les 700 milles tonnes dont elle a pris l’engagement. Et si cela permet au Burkina Faso de reprendre la première place, tant mieux, dit-il.

Cette rencontre avec la presse vise donc à inviter les journalistes à apporter leur contribution dans la réussite de la mission et les objectifs de la SOFITEX qui est d’accroitre la production de l’or blanc au Burkina. Et aussi donner des informations justes afin que les organes de presse puissent les relayer à travers leurs ondes et colonnes. Une chose qui va permettre de rassurer les producteurs du coton quant à l’engagement de la SOFITEX à toujours les accompagner pour une campagne cotonnière réussie et bénéfique à tous.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page