Burkina Faso : Plan international s’engage à continuer ses bonnes actions auprès des déplacés internes

Le directeur général de Plan international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Rotimy Djossaya, a effectué une visite de travail, ce mercredi 13 juillet 2022, à Kaya dans le Centre-Nord. Sortie terrain sur le site des déplacés internes bénéficiaires du projet d’assistance en cash, visite des familles déplacées parrainées, rencontre avec les partenaires de mise en œuvre, étaient les points phares de cette visite. 

La suite après cette publicité

Dans la matinée du mercredi 13 juillet 2022, le directeur général de Plan International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Rotimy Djossaya, a effectué une série de visites dans la province du Sanmatenga. Dès les premières heures de la journée, accompagné de son équipe, il s’est rendu sur le site des déplacés internes qui ont bénéficié du projet d’assistance en cash. Ce projet il faut le dire a consisté à venir en aide aux PDI en leur distribuant de la nourriture, et mieux, de l’argent en espèce.

« Le projet d’assistance en cash a déjà porté des fruits »

Il était de bon ton pour le directeur général de Plan International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, lors de sa descente dans la ville de Kaya de rendre une visite de courtoisie à ces PDI, et aussi voir dans quel état ses personnes arrivent à joindre les deux bouts. De son constat, le projet d’assistance en cash a déjà porté des fruits. Chose qu’il n’a pas manqué de saluer et aussi promettre de faire davantage pour leur procurer le bon vivre.

Après ce site, cap est mis sur le champ de la paix. Cet espace de production agricole est le fruit de 200 femmes, notamment celles de Kaya, Arbinda, Kelbo, Pensa, et Dablo. Situé dans le secteur 6 de la ville de Kaya, ce champ est au-delà des champs ordinaires, car pour ces femmes issues des différentes localités, ce champ est pour elles un champ de paix. C’est le cadre où elles travaillent, et profitent toutes d’un repas communautaire dans la bonne ambiance au quotidien.

« Plan International reste disposé à continuer leur bonne action »

Question de soutenir et encourager cette harmonie, le directeur général de Plan International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a fait parler son cœur une fois de plus à leur faveur. Sacs de riz, cartons de spaghettis, bidons d’huile et des ustensiles de cuisines ont été octroyés à ces femmes « battantes ».

Lire aussi 👉👉 YEWA phase 2 : Environ un milliard 200 millions de F CFA au profit de 200 000 jeunes

Au regard du constat positif qu’a fait Rotimy Djossaya, il laisse entendre que Plan International reste disposé à continuer leur bonne action. « Plan international se propose de continuer à pouvoir amplifier notre réponse en sauvant des vies comme nous le faisons déjà, mais aussi en investissant dans des interventions qui aident les populations à reconstruire leurs vies, et à bâtir leurs avenirs.

J’ai été très impressionné de voir le champ de paix, que les femmes portent ici. 200 femmes dans une solidarité impressionnante entre les femmes qui sont de la population hôte et les femmes déplacées, pour investir dans des activités génératrices de revenus », s’exprime-t-il.

Rotimy Djossaya, directeur général de Plan international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Pour rappel, Plan international est une organisation non gouvernementale humanitaire et de développement dont les actions sont centrées sur l’enfant.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page