1er championnat régional de basketball : L’USCO de Banfora écrase la concurrence

La Fédération burkinabè de basketball continue sa politique de redynamisation de la balle au panier au Burkina Faso. Après l’organisation des championnats des petites catégories, elle a tenu celles des régions du 14 au 16 juillet 2022. 

La suite après cette publicité
Chez les cadets garçons, l’AS Phoenix de Ouahigouya est dominé la compétition.

Le président de la Fédération burkinabè de basketball (FEBBA) Souleymane Yaméogo a tenu ses promesses. Organiser un championnat au profit des équipes des différentes régions. Pour cette première édition, le choix de la FEBBA s’est porté sur Koudougou. 18 équipes issues des régions  du Centre Ouest, de l’Est, du Centre-Est, du Sahel, de la Boucle du Mouhoun, du Nord, des cascades et du Sud-Ouest ont pris part à ce coup d’essai.

Cette compétition a concerné les minimes et les cadets en filles comme chez les garçons. L’Union sportive de la Comoé (USCO) de Banfora a montré la vitalité du basketball dans la commune. Elle a remporté des trois des quatre finales au programme.

Chez les minimes filles, l’USCO s’impose face à l’ASTBC sur la marque de 24 points contre quatre. Chez les garçons, c’est encore l’USCO qui s’impose face à cette même formation (48-04). En cadet filles, il n’y avait qu’une seule. Celle de l’USCO. Elle a donc été déclarée championne.

Les minimes filles de l’USCO vont défendre leur titre l’année prochaine.
Les meilleurs joueurs récompensés

Chez les cadets garçons, l’AS Phoenix de Ouahigouya a pris la première place en dominant les quatre équipes que sont l’AS Mouk de Koudougou en finale (54-09), Flèches noires de Gaoua et Liptako basketball club de Dori.

Les meilleurs basketteurs de la saison ont reçu des récompenses. Malika Kani Ganou (USCO) est la meilleure chez les minimes filles alors que Idrissa Mohamed Koné (USCO) s’impose chez les garçons. Chez les cadets filles, Martia Ouédraogo (USCO) repart avec le trophée tandis que Sié Stéphane Traoré (AS Phoenix de Ouahigouya) est lauréat en cadet garçons.

Des plateaux rénovés par la fédération

En plus de la prise en charge des équipes participantes, la fédération burkinabè de basketball a dû également réfectionner les plateaux du Lycée Moukassa et de l’Université Norbert Zongo où se sont disputées les compétitions. Souleymane Yaméogo a lancé un appel aux chefs de ces établissements afin que ces espaces soient bien entretenus.

« Au cours de ce championnat, nous avons assisté, mesdames et messieurs à de très bons matchs et les techniciens de la fédération m’ont même avoué que certaines équipes ici présentes pourraient battre des équipes de Ouaga ou de Bobo. Le talent nous l’avons partout au Burkina.

Il leur manquait juste le cadre d’expression. Nous leur avons fourni en organisant cette première édition », estime Souleymane Yaméogo. Il a promis d’outiller les différents encadreurs à travers des formations afin d’améliorer le niveau du basketball en province.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page