12 personnes se font «réparer» leurs cœurs du 18 au 27 juillet 2022 à Tengandogo

Une équipe mixte composée de chirurgiens cardiaques du Sénégal, du Niger et du Burkina Faso a initié une campagne routinière d’interventions à cœur ouvert au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo. Débutée le lundi 18 juillet 2022, la campagne est partie pour se terminer le 27 juillet 2022. À cet effet, 12 personnes sont censées se faire «réparer» leurs cœurs par Dr Adama Sawadogo et son équipe sous l’assistance des autres médecins chirurgiens cardiaques venus du Niger et sous la supervision d’une équipe de doyens en la matière venue du Sénégal. Ce vendredi 22 juillet 2022, Robert Lucien Kargougou, ministre de la santé est allé les encourager.  

La suite après cette publicité

Lire aussi 👉🏿 Dr Sawadogo, l’homme qui « répare » les cœurs à Tengandogo

Six parmi les douze personnes qui doivent se faire «réparer» leurs cœurs à Tengandogo sont déjà passées sur la table de «mixage» de Dr Sawadogo. Trois d’entre elles sont déjà sorties de la réanimation et les trois autres pourront sortir en fin de journée (Vendredi 22 juillet 22, ndlr).

Robert Lucien Kargougou, ministre de la santé

Selon Lucien Kargougou, ministre en charge de la santé, il était de son devoir en tant que premier responsable du département de faire le déplacement de Tengandogo pour  encourager cette équipe mixte qui, de son avis fait un travail remarquable en matière de chirurgie cardiaque à Tengandogo.

Et durant leur mission, a-t-il poursuivi, 12 malades seront opérés, il y a déjà six qui ont été opérés avec succès. «C’est pour nous l’occasion de féliciter et de magnifier toute l’équipe de Tengandogo et notamment le docteur Sawadogo. Je voudrais préciser que cette équipe est en train de travailler à routiniser la chirurgie cardiaque au niveau de notre pays.

Et je puis vous assurer que les six patients qui ont été opérés l’ont été évidemment avec l’appui de l’équipe sénégalaise sous la supervision du professeur VI», a-t-il laissé entendre.

Le ministre de la santé au milieu visitant une patiente en réanimation, c’est d’ailleurs la plus jeune par les premières personnes opérées. Elle n’a que 12 ans.

Robert Lucien Kargougou a précisé que « c’est le docteur Sawadogo, lui-même qui est au devant de la scène et qui fait toutes les interventions. Encore une fois, je voudrais magnifier l’excellence de notre personnel de santé et leur traduire tous les encouragements du gouvernement et du ministère de la santé qui ne ménagera aucun effort pour leur apporter tous les appuis nécessaires pour que cette activité de la chirurgie cardiaque puisse se renforcer et être intégrée dans le paquet minimum de services de cet hôpital ».

Il s’est dit également réjoui de l’effectivité de la chirurgie cardiaque au Burkina Faso aujourd’hui, car tous ces patients auraient dû être évacués en occident mais  aujourd’hui sont pris en charge sur place au pays.

Dr Adama Sawadogo, chirurgien cardio-vasculaire au CHU de Tengandogo

À en croire, Dr Adama Sawadogo, cette campagne entre dans la routine. Et c’est une 4e du genre qui puisse être initiée. Cependant il a confié que cette fois-ci, c’est particulier avec le nombre important des interventions qui doivent être faites et du temps que cela devra prendre.

D’après le bilan provisoire qu’il a dressé, ils sont déjà à 60% des objectifs qu’ils se sont fixés pour cette campagne. Pour Dr Sawadogo, le passage du premier responsable de leur département vient les galvaniser davantage. Aussi,  a-t-il annoncé, d’autres opérations de ce genre les mois à venir avec des chirurgiens cardiaques qui viendront de l’Italie et de la France.

À noter qu’au cours de son passage, le ministre de la santé a visité les six malades qui ont été déjà opérés avec succès.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page