Handball : Les champions des petites catégories désignés

Nouveau pari tenu par la Fédération burkinabè de handball. Les finales des championnats nationaux des petites catégories se sont disputées le 23 juillet 2022 au Palais des Sports de Ouagadougou. 

La suite après cette publicité
Le niveau de la compétition était élevé selon la fédération burkinabè de handball.

La dernière finale du championnat national des petites catégories de handball était la plus épique. Le suspens est allé jusqu’au coup de sifflet final dans l’opposition entre l’Union sportive de Ouagadougou (USO) et le Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB). Les Ouagalais commencent avec deux buts d’écarts jusqu’à la mi-temps.

Mais l’équipe de Bobo Dioulasso revient à la deuxième et réussit à faire son retard et à cinq minutes de la fin prend trois buts d’avance. L’USO s’accroche et refait son retard. Elle a la dernière possession à 15 secondes de la fin (23-24). Mais, les unionistes ne parviennent pas à égaliser. Le RCB qui avait perdu deux finales chez minimes filles et garçons fait mieux que sauver l’honneur en gagnant cette finale.

L’équipe de Wend Panga a dominé la compétition chez les filles.

Chez les cadettes, l’équipe de Wend Panga a battu l’AS Jeunesse PC sur la marque de 22 à 1. « Vu le travail qu’on a abattu toute la saison, on peut dire qu’on est à 50% satisfait », assure Karsoum Zagré, l’entraîneur du RCB. Il espère un meilleur résultat lors du championnat U20 et séniors.

Le handball club de Ouahigouya prend sa revanche

En minimes garçons, finalistes malheureux la saison écoulée, l’équipe de Handball club de Ouahigouya (HCO) a battu celle du RCB par 23 à 21. « C’était vraiment un match engagé puisque chaque équipe tenait coûte que coûte à gagner le trophée.  

C’est la raison pour laquelle le match était engagé. Nous avons corrigé nos erreurs de l’année passée sinon nos adversaires n’étaient pas mal », souligne l’entraîneur HCO Lega Seydou. Wend Panga s’est imposé en minimes filles face au RCB sur la marque de 23 à 22.

La présidente de la Fédération burkinabè de handball Stella Tapsoba s’est réjouie de l’organisation de la compétition. Elle a appelé le ministère des sports à encore accompagner cette fédération qui réussit à tenir chaque année son championnat dans toutes les catégories. « Nous souhaitons que pour la saison prochaine, la dotation financière au niveau du handball augmente », souhaite Stella Tapsoba. 

Un niveau satisfaisant

La représentante du ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi Collette Ouédraogo a salué le travail abattu par la fédération. Elle a assuré qu’un plaidoyer sera mené afin que la voie de cette fédération soit entendue. Le directeur technique de la fédération burkinabè de handball Amidou Cissé estime que le niveau de cette compétition était élevé.

« Nous marquons 60 buts par match. Ce qui veut dire que nous dépassons la moyenne africaine avec 60 buts en minimes par match et 75 en cadets. Ce qui veut dire que le jeu est basé sur l’offensive », apprécie Amidou Cissé.

Il a émis le souhait que les différentes équipes participent aux compétitions africaines afin d’obtenir une qualification à la Coupe du Monde. 19 équipes ont pris à cette phase finale des championnats des petites catégories.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page