Campagne « Je donne ma main » pour la réconciliation de l’Appel de Manéga : Bassolma Bazié fait premier champion

Bassolma Bazié, ministre en charge du travail, a été fait « champion » de la campagne «  je donne ma main » pour la réconciliation, de l’Appel de Manéga, ce mercredi 27 juillet 2022. Un choix justifié par «  le sens de la responsabilité » du ministre, selon les responsables de l’Appel de Manéga.

La suite après cette publicité

Le concept « Je donne ma main » pour la réconciliation et la paix, des acteurs de l’Appel de Manega est une initiative qui entend encourager les Burkinabè à « aller à la réconciliation de manière sincère et juste », comme l’a dit son secrétaire général, Lookmann Sawadogo.

Pour lui, qui de mieux placé que le ministre en charge du travail Bassolma  Bazié, au regard de son sens de «  responsabilité », sa côte de polaire mais également sa capacité à faire passer le message auprès de ces plus de 20 millions  de personnes que compte le Faso. D’où le choix porté sur sa personne.

« Nous avons eu l’idée de lancer cette campagne, pour appeler tous les Burkinabè, victimes, ceux qui subissent les torts, les auteurs des torts, et les autres qui sont ni victimes ni auteurs, à se donner la main. Et dans ça nous avons estimé qu’il y a des personnalités qui peuvent nous accompagner. Dans notre casting nous avons vu apparaître beaucoup de personnalités (…) voilà pourquoi nous avons choisi Bassolma  comme premier champion », a expliqué  Lookmann Sawadogo.

Une marque de confiance saluée par le ministre. A l’écouter, cette mission ne serait  possible que s’il bénéficie de l’accompagnement de tous ces acteurs impliqués. « Si vous avez estimé que j’ai les compétences nécessaires pour cette mission, je vous invite également à m’accompagner pour l’accomplissement de ces taches. Sans accompagnement je ne pourrai rien faire », a-t-il dit.

    Basolma Bazié recevant sa nomination de champion

Pour lui, « même si ce n’est pas grâce à mes fonctions de ministre qu’on me confie cette tâche, mais je dis simplement qu’il m’est difficile d’enlever ce chapeau de cette fonction. (…) Si toutefois je pose des actes qui vont à l’encontre de la construction du pays, j’aimerais vous dire de m’interpeller. Dans mes fonctions de ministre, j’ai pris l’engagement que tout homme qui a subi des injustices puisse être réparé afin de réconcilier tous les acteurs avec le gouvernement. Et ce sont  ces mêmes valeurs qui seront utilisées dans cette mission ».

En rappel, le concept « Je donne ma main » pour la réconciliation et la paix a été lancé le 13 juillet 2022.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page