Procès KAMAO : Me Prosper Farama répond à la réquisition du procureur

Le procureur a requis 6 mois de prison dont 3 mois fermes et une amende de cinq cent mille francs CFA à l’endroit de Ollo Mathias Kambou pour des faits d’outrage à un dépositaire de l’autorité publique, ce vendredi 23 septembre 2022.

La suite après cette publicité

Pour Me Prosper Farama, demander de condamner un citoyen pour trois mois fermes parce qu’il a exprimé son opinion sur le discours du président, « je pense qu’il y a de l’abus ».

« Est-il vrai que Damiba qui a fait un coup d’État qui se plaint d’avoir été injurié ? Lui qui dit qu’il a pris le pouvoir pour promouvoir les libertés et la démocratie? », se demande Me Prosper Farama.

« On prétend être dans la démocratie, mais le baromètre de la démocratie c’est la liberté d’expression, la liberté tout court », a rappelé Me Prosper Farama. Il poursuit : « On nous dit qu’il faut que l’on comprenne que les propos adressés au président sont des propos forts ».

Lire également 👉Procès Ollo Mathias Kambou : L’accusé ne reconnaît pas les faits à lui reprochés

Me Prosper Farama a rappelé les propos du président à Bobo-Dioulasso en ces termes : « celui qui pense qu’il est fort, qu’il fasse un coup de d’État ». L’avocat demande alors quel propos est fort entre ce que son client a dit et les propos du Président tenus à Bobo-Dioulasso.

« Ce n’est pas parce qu’un propos est virulent qu’il est infractionnel », a pour sa part indiqué un avocat venu du Sénégal pour défendre également Ollo Mathias Kambou.

« Il s’agit d’une tentative de musèlement », a ajouté l’avocat sénégalais. Le dossier Ollo Mathias Kambou renvoyé au 30 septembre 2022 pour le délibéré. Le tribunal a, encore, rejeté la demande de mise en liberté provisoire du prévenu voulue par sa défense au cours de ce procès.

Hamadou OUEDRAOGO, Willy  SAGBE et Catherine KOURAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page