L’Optic Saint Mathias : Une nouvelle agence pour être plus proche de la population

publicite

L’Optic Saint Mathias, spécialisé dans la vente, le conseil et le montage de lunettes au Burkina Faso, a inauguré son siège social sis au quartier Paglayiri à Ouagadougou ce samedi 24 septembre 2022.

La suite après cette publicité

Après l’agence siège en face de l’ex home kizito, l’agence de Larlé, l’agence du SIAO, les agences de Bobo-Dioulasso, de Tenkodogo, de Ouahigouya et de Dédougou, le siège social sis à Paglayiri qui vient d’être érigé porte à huit les officines de la lunetterie Optic Saint Mathias sur l’échiquier national.

Spécialisée dans la vente de lunettes ophtalmologique et protectrice, cette nouvelle agence vise, selon son directeur général, Lionel Ilboudo, à être à proximité de sa clientèle pour répondre à ses attentes tout en visant l’excellence. « Nous avons muri ce projet assez longtemps pour avoir un cadre enchanteur, un cadre spacieux au bénéfice de notre population qui en a vraiment demandé à plusieurs reprises », a-t-il soutenu.

Lionel Ilboudo, directeur général Optic Saint Mathias
Lionel Ilboudo, directeur général Optic Saint Mathias

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, représenté par Docteur Combary Patrice, a transmis ses félicitations pour l’ouverture de cette énième lunetterie qui va contribuer à soulager les demandes en lunettes. Il a d’ailleurs émis la doléance de poursuivre cette décentralisation pour combler le manque dans les autres régions.

« Ce joyau que vous inaugurez ce matin doit permettre de protéger, de maintenir, de restaurer la vision de l’ensemble de ceux qui vont venir, parce que qu’on le veuille ou pas, à un certain âge même si on n’est pas malade de l’œil, on est obligé de se protéger l’œil », a-t-il souligné.

Pour le parrain à savoir le gouverneur de la région du centre, qui s’est fait représenter par Ram Joseph Kafando, il a fait montre de toute sa satisfaction face au directeur général des lunetteries Optic Saint Mathias, qui au travers ses actions contribuent à lutter contre le chômage des jeunes.

« Un jeune très dynamique qui a décidé de créer son entreprise, mais aussi et surtout créer de l’emploi pour les jeunes avec en toile de fond la création de l’auto-emploi, la création de l’emploi pour les jeunes, afin d’accompagner le gouvernement dans sa politique de création d’emplois pour la jeunesse du Burkina Faso », a-t-il encouragé.

Aminata Catherine SANOU

Burkina 24     

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page