Burkina Faso : A 15 ans, Anise Hermine Ouédraogo devient écrivaine

publicite

Anise Hermine Ouédraogo, élève en classe de 1re, âgée de 15 ans, a dédicacé ce samedi 24 septembre 2022 à Ouagadougou, son premier ouvrage, un roman de 120 pages, intitulé « Le pouvoir des femmes ». 

La suite après cette publicité
Anise Hermine Ouédraogo
Anise Hermine Ouédraogo, écrivaine.

« Le pouvoir des femmes », selon son auteur, Anise Hermine Ouédraogo, « retrace l’histoire d’une jeune fille du nom de Kounia qui a décidé de lutter contre certaines traditions qu’elle jugeait dévastatrices ».

Subdivisée en deux (02) chapitres, l’œuvre aborde plusieurs thématiques. « Comme thèmes principaux, vous pouvez retenir l’émancipation de la femme, l’excision, les mariages forcés, les mariages précoces. Comme thèmes secondaires, le pardon, la maltraitance des filles de ménage », a-t-elle cité, ajoutant qu’elle s’adresse à tout le monde, sans distinction aucune.

Trois informations, des dires de Anise Hermine Ouédraogo, se dégagent à la vue de l’œuvre. « Quand vous prenez la couverture de l’œuvre, il y a trois informations que nous pouvons noter. La première information, c’est la couleur bleu ciel du livre, qui est une couleur qui symbolise le progrès et l’espoir.

L’espoir en tant qu’écrivaine, j’ai toujours espoir que la femme va retrouver sa place dans la société. J’ai toujours espoir que la femme sera valorisée comme il faut. Le progrès, pour reconnaitre le progrès qui a été fait en matière de respect de droits de la femme.

La couleur or du titre du livre, pour dire que la femme est un trésor et un trésor, on doit le protéger. La troisième information, c’est la femme qui est majestueusement installée. Pour dire que la femme a des attributs en matière de leadership qu’elle pourrait mettre au service de sa famille et de la société entière.

Vue avant et arrière de l'oeuvre.
Couverture arrière et avant de l’œuvre.

Vêtue de la tenue traditionnelle, pour dire que la femme est le porte-flambeau de nos cultures, mais on ne lui donne pas assez de place pour porter ce flambeau-là haut. Moi, je voudrais qu’on reconnaisse à la femme sa place de constructrice et d’éducatrice d’enfants modernes dans la société », a-t-elle fait savoir.

Une pionnière comme épaule

Bernadette Dao/Sanou
Bernadette Dao/Sanou, préfacière de l’oeuvre.

Bernadette Dao/Sanou, écrivaine et première ministre de la culture du Burkina Faso, a été choisie pour préfacer l’œuvre de Hermine Ouédraogo. Elle a dit toute sa joie d’avoir été associée au projet de rédaction du livre. « Ecoutez, entendez le message de Hermine (ndlr, auteur) et agissez », a-t-elle somme toute invité, femmes comme hommes.

Germaine Pitroipa, marraine de la cérémonie de dédicace, s’est dit fière d’être à la fois marraine et grand-mère de l’écrivaine. Selon le Directeur des éditions Plum’Afrik, Youssouf Ouédraogo, Hermine Ouédraogo est « l’une des plus jeunes écrivaines du continent africain ». L’œuvre est pour l’instant disponible aux éditions Plum’Afrik au prix unitaire de 3 000 F CFA.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page