« A cette terreur qui nous est imposée par les terroristes, les autorités en rajoutent… » (Boukary Ouoba)

publicite

Du 23 au 24 septembre 2022, s’est tenu le camp cibal du mouvement le Balai citoyen du côté de Loumbila. Cette 5e édition a servi de cadre pour les jeunes issus de différentes localités pour communier autour des thématiques bien nourrissantes.

La suite après cette publicité

« Ce camp est dans la tradition du balai citoyen, parce qu’annuellement, ils se réunissent pour faire le point de leurs activités », informe d’emblée Ousmane Lankoandé, secrétaire exécutif du balai citoyen.

Les questions de démocratie et de lutte contre le terrorisme qui demeurent les  sujets qui font couler beaucoup d’encre et de salive, ces temps-ci, ont été passées au peigne fin par les militants du balai citoyen.

« Compte tenu du contexte de transition que nous traversons, c’est pour cela que nous avons invité deux grands panelistes pour nous entretenir sur la lutte contre le terrorisme, les libertés publiques, et on a aussi un autre thème sur la démocratie et la lutte contre le terrorisme », ajoute-il.

Pour ce qui est de la substance de ces exposés, ces panelistes aguerris ont soutenu qu’on peut bien lutter contre le terrorisme sans entraver les libertés qui sont garanties par la Constitution. Rétrécissement des espaces civiques l’interdiction des manifestations publiques, les atteintes aux libertés des médias et bien d’autres maux, décriés par le balai citoyen, constituent une menace pour la liberté et la démocratie.

« Le contexte d’insécurité à tout point de vue ne peut pas justifier toutes ces menaces que les autorités de la transition font peser sur les libertés publiques »

« Le constat qui est là, c’est qu’il y a une véritable menace qui pèse sur les libertés publiques », s’indigne le paneliste Boukary Ouoba. Pour lui, l’avènement du terrorisme en lui seul contribue à balayer du revers de la main la notion de la liberté. Pire, les autorités n’en font pas mieux.

« Déjà, le contexte du terrorisme lui-même peut peser sur cette menace qui fait que les Burkinabè ne peuvent pas aller là où ils veulent, ils ne peuvent pas travailler là où ils veulent. Beaucoup de communes, des localités sont vidées de leurs populations. A cette terreur qui nous est imposée par les terroristes, les autorités en rajoutent, avec des mesures restrictives des libertés. Certaines mesures peuvent avoir leurs pertinences, tant qu’elles restent proportionnellement acceptées par rapport au résultat qui est recherché.

 Mais aujourd’hui, quand vous prenez dans les grandes villes comme Ouagadougou, où on sent que visiblement les autorités interdisent les manifestations, les organisations politiques, c’est des libertés qui ont leur fondement légaux reconnus par la Constitution, par des institutions internationales, donc le contexte d’insécurité à tout point de vue ne peut pas justifier toutes ces menaces que les autorités de la transition font peser sur les libertés publiques », a-t-il déploré.

Lire aussi 👉👉 Balai Citoyen: « Nous sommes particulièrement fiers de notre camarade incarcéré » (Djibril Barry)

Plutôt que de se contenter à énumérer les failles, le panéliste invité par le balai citoyen a fait mieux en proposant des solutions pour que la liberté publique regagne son trône au Burkina Faso. « Je pense que les autorités devraient considérer que l’expression plurielle, c’est-à-dire dans tous les sens, la liberté de la parole, la liberté d’opinion et la liberté d’association, la liberté de manifestation, tout cela peut d’une manière ou d’une autre même contribuer à la lutte contre le terrorisme », a proposé Boukary Ouoba.

En outre, ce camp a servi de canal pour les membres et sympathisants du balai citoyen de crier pour la liberté de leur camarade, Ollo Mathias Kambou, incarcéré depuis quelques semaines et dont le verdict du procès est prévu pour le 30 septembre 2022.

Lire aussi 👉🏿 Le Balai Citoyen appelle à « freiner la descente aux abîmes du pays des Hommes intègres où le conduit inéluctablement le MPSR »

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page