Santé oculaire : Masroor Eye Institute ouvre ses portes au Burkina Faso

publicite

La Communauté Islamique Ahmadiyya s’est dotée d’un centre spécialisé en ophtalmologie dénommé Masroor Eye Institute de niveau international. Le Centre médical ophtalmologique Masroor, situé dans le village de Kouba dans la commune de Koubri, a été inauguré ce samedi 19 novembre 2022.

La suite après cette publicité

La mission principale de ce centre qui se veut en même temps un temple de recherches à travers la formation continue des médecins ophtalmologistes est de prodiguer des soins de qualité aux populations du Burkina en particulier et d’Afrique de l’ouest en général.

Essaie Medah, conseillé technique, représentant le ministre de la santé a exprimé la disponibilité du ministère de la santé burkinabè à accompagner le Centre Ophtalmologique Masroor dans l’optique de combler le gap en matière de soins oculaires au Burkina Faso. « Ce centre vient offrir et élargir l’offre de soin en santé oculaire au Burkina Faso. 

 Les pathologies oculaires constituent une priorité au Burkina Faso. Parce qu’environ 60% des besoins en soins ne sont pas comblés. Ce centre d’excellence vient élargir la gamme d’infrastructures qui peuvent offrir les soins oculaires de qualité aux populations burkinabè ».

Selon le Professeur Wenceslas Jean Diallo, responsable local de l’institut, le manque est criard en soin oculaire. « Au Burkina Faso en 2021, un million six cent mille consultations (1 600 000) Burkinabè ont présenté des problèmes oculaires. « Pourquoi ce centre, parce qu’il y a 400 000 Burkinabè qui ne voient pas bien, qui sont aveugles pour toujours ; parce qu’il y a que 60 médecins ophtalmologistes ; parce qu’il y a que 250 infirmiers spécialisés en ophtalmologie », révèle-t-il.

Pr Wenceslas Jean Diallo, responsable local de MEI

Masroor Eye Institute est un centre humanitaire qui a connu un investissement de plus « d’un milliard ». Le centre est ouvert à tous Burkinabè sans distinction aucune, à entendre Amir Mahmood Nasir Sahib, le premier responsable de la communauté Islamique Ahmadiyya au Burkina Faso. « Il y a un grand besoin au Burkina Faso. 

Et Dieu merci le calife, chef suprême des Ahmadiyya a accepté que ce centre soit au Burkina Faso. Le centre sera accessible à toute personne. Notre slogan c’est amour pour tous, haine pour personne. Notre objectif est que chaque malade qui va rentrer ici soit soigné. Ceux qui peuvent payer vont payer le reste aussi ils seront soignés », souligne-t-il.

L’institut est financé par le Majlis Ansullah UK (l’association des ainés de la communauté musulmane Ahmadiyya au Royaume Uni) qui comprend des hommes musulmans Ahmadis âgés de quarante ans et plus. Le président de Majlis Ansullah UK,  Dr Chaudhry Izaz Ur Rehman a effectué le déplacement à l’occasion de l’inauguration du centre.  Le centre vise, dit-il, au-delà de l’offre de soin préparer un personnel soignant à mesure de relever le défi en soins ophtalmologiques au Burkina Faso.

Amir Mahmood Nasir  Sahib, président de la communauté Islamique Ahmadiyya du Burkina Faso

« Au Burkina Faso, les problèmes oculaires augmentent alors qu’il n’y a pas assez d’équipements pour traiter cette maladie. L’objectif est alors de créer un centre qui peut traiter ces maladies avec des équipements de dernières générations avec l’assistance des partenaires. Notre objectif, ce n’est pas d’intervenir une fois et rentrer mais plutôt de préparer des médecins locaux afin qu’ils soient capables de traiter maladies », a décliné le president de Majlis Ansullah UK.

La communauté islamique Ahmadiyya du Burkina Faso par le biais de ses partenaires, finance depuis plus de 17 ans des interventions dans le domaine de la santé oculaire dans de nombreuses régions du Burkina Faso. Ainsi ce sont plus de 12000 personnes, notamment vulnérables qui ont bénéficié des campagnes gratuites de dépistage et de chirurgie de la cataracte ces dix dernières années.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. This part of essential evolution we are only now fulfilling being we gave greater consideration to outdated religious laws that those who created those religions cleverly circumvent. More we grasp being practical seeking greater good of living conditions for our people plus  » pool » our resources as fitting more we will upgrade living conditions.
    Eye institute should have hundreds of satellite institutes closely associated with it over next two years. Yoke of psychological enslavement is in steps plus stages being removed but we must keep directing our people to keep moving usefully forward.
    I hope eye institute become everything we need it to be.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page