Tradition : Le Sankuy Naaba traduit sa reconnaissance aux ancêtres

Le Sankuy Naaba a sacrifié à la tradition en observant la cérémonie rituelle annuelle dénommée Zilikr-Maongo du royaume de Ouagadougou. Face à la presse, ce samedi 03 décembre 2022, les porte-paroles sont revenus sur l’historique et l’importance de cette cérémonie.

La suite après cette publicité

Le Sankuy Naaba est l’officiant du « Zilikr-Maongo» qui est une cérémonie rituelle annuelle du royaume de Ouagadougou. Il est le détenteur de l’autorité traditionnelle pour officier sur les plus importants lieux sacrés de Ouagadougou. Zilikr-Maongo, la cérémonie de reconnaissance aux ancêtres, se tient à la fin de chaque saison hivernale.

Ce samedi 3 décembre 2022, le chef officiant a donc effectué les tours des sites sacrés de Ouagadougou afin d’effectuer des sacrifices. « La cérémonie est l’expression de la gratitude des vivants à l’endroit des ancêtres pour ce que la saison hivernale a été, c’est également une circonstance pour demander la protection de la population contre les intempéries et toutes sortes de maladies », a expliqué Paul Victor Guetin, conseiller spécial du chef de Sankuy.

Paul Victor Guetin, conseiller spécial du chef de Sankuy

Les lieux concernés par cette cérémonie de rites Zilikr-Maongo sont entre autres, Tang Zugu « Primature » ; Sankuy « Kounkou » « Aéroport International de Ouagadougou » ; Pazeed Saaga (Coté Nord-Est du palais de Sankuy »; Kieglse « Palais de Sankuy »; Nayir Kudre « Institut Français de Ouagadougou » ; Kodinganse « Coté Sud-Est palais de Sankuy »; Tens-Kaongo « Quartier Saint Léon » ; Komberpadem « Croisement Hôpital Yalgado RN4 et Hôtel Silmandé RN3 » ; BASKUY (Barrage N°2) ; Nongr Massoum « Bangr-Weogo » ; et autres « lieux tenus secrets par la famille ».

Selon le conseiller spécial du chef de Sankuy, la pratique a été suspendue durant une centaine d’années et en Juillet 2006, le Mogho Naaba a rétabli la tradition en nommant le Sankuy Naaba Koabga. Et les rites se tiennent depuis 2007.

En rappel, Sankuy du nom par déformation du deuxième grand lieu sacré du royaume « Sonkin », « Komberpademda » étant le premier lieu sacré car il incarne la toponymie et l’histoire de la création du royaume de Ouagadougou. Fondé vers 1200 par « Reeba », le premier fils de Naaba Oubri (Premier Roi de Ouagadougou), Sankuy est le premier site moagha dont l’initiateur allait devenir l’ascendant des responsables des lieux sacrés de Ouagadougou, toujours selon Paul Victor Guetin.

Akim KY

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page