Menaces contre des journalistes : « Le Gouvernement condamne fermement et sans ambiguïté »

De nombreux citoyens burkinabè, singulièrement des journalistes sont régulièrement pris à partie, notamment sur les réseaux sociaux pour des prises de positions ou des informations diffusées sur des sujets d’actualité nationale.

La suite après cette publicité

Le Gouvernement s’inquiète de la surenchère verbale et des dérives de langage observées dans l’espace public allant de l’appel à la violence physique, au saccage des biens jusqu’au meurtre des personnes. Les derniers cas en date se rapportent aux journalistes Lamine Traoré du Groupe Oméga Médias et Newton Ahmed Barry visés par de violents propos relayés sur les réseaux sociaux.

Le Gouvernement condamne fermement et sans ambiguïté de tels propos qui font le lit de l’intolérance et de la désunion. Il appelle les auteurs à se ressaisir et l’opinion publique à se démarquer de tels agissements qui compromettent la cohésion sociale et notre vivre-ensemble.

En tout état de cause, le Gouvernement entend assumer pleinement ses responsabilités et rassure que toutes les dispositions utiles sont prises pour garantir la liberté de presse et d’opinion ainsi que la sécurité des biens et des personnes.

Il invite les populations à toujours privilégier un dialogue constructif et à faire confiance aux institutions de la Transition qui demeurent engagées pour le règlement de tout différend par voie de droit.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Merci au gouvernement pour sa condamnation de l’intolérance de certains de nos compatriotes qui veulent broyer certains journalistes sur la prise de position.
    Il faut aller au-delà pour mieux éduquer les Burkinabé intolérants. Norbert ZONGO ne disait-il pas que même s’il n’est pas d’accord avec un point de vue, il se battrait pour que celui qui le porte puisse l’exprimer en toute liberté.
    Vivement que tout le monde comprenne et cultive la sagesse et la profondeur d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page